Société » Immigration »

Immigration


Espagne : Quid des régularisations ?

Dimanche, 15 Septembre, 2013
Logo

En Espagne, en 2000, une première régularisation avait été ouverte. Dans cette première régularisation, les dossiers de 226 570 personnes ont été étudiés et 137 454 ont été approuvés.


La dernière régularisation massive des sans-papiers vivants sur le sol espagnol a été réalisée en mai 2005. Plus de 700 000 demandes ont été déposées, Madrid, la Catalogne et Valence rassemblaient plus de 60 % de ces demandes. Les documents nécessaires pour recourir à la régularisation étaient conformes à la normale : un certificat de recensement qui démontrait qu’il ou elle vivait en Espagne avant août 2004, un contrat de travail et l’absence d’antécédents judiciaires.

Grèce : les migrants entre le marteau et l’enclume

Samedi, 14 Septembre, 2013
Logo

Dans la Grèce de l’austérité, les sans-papiers se retrouvent pris en tenaille entre des politiques migratoires européennes répressives et un contexte local hostile aux nouveaux arrivants.


Alors que la Grèce s’enfonce dans la crise et que les perspectives d’y vivre décemment s’éloignent de jour en jour, le flux d’immigrés ne tarit pas et vient grossir les rangs de précaires. Si le nombre élevé d’immigrés légaux et illégaux – estimés respectivement à 800 000 et 400 000 en 2011, bien que les estimations varient – peut interpeller dans un pays en crise, il doit être nuancé par le fait que très peu ont choisi de s’établir en Grèce. En 2011, la majorité des entrées en Europe se font par la Grèce.

 

Portugal mon amour

Vendredi, 13 Septembre, 2013
Logo

Pays d’émigration mais aussi terre d’immigration, le Portugal travaille à mieux accueillir les populations arrivantes.

Le Portugal traverse actuellement une crise économique très sévère, et de nombreux Portugais partent vers des pays tels que la France notamment. C’est pourquoi sommes beaucoup à penser que l’immigration n’est pas un problème au Portugal, car nous avons besoin d’immigrés. Pour preuve, je peux expliquer en quelques points fondamentaux ce que nous faisons au Portugal pour attirer les immigrants. Notre formule appelée « second plan pour l’intégration des immigrants au Portugal » a rencontré pas mal de succès dans le pays.

Coup de botte sur l’immigration

Jeudi, 12 Septembre, 2013
Logo

Point de chute important de l’immigration clandestine, l’Italie s’est doté de tout un arsenal de lois pour tenter de régulariser ses flux migratoires et transitoires. Youssoupha Thiam, militant à SOS Racisme Italie, évoque des législations qui ne cessent de se durcir au fil des années. 


La loi Turco-Napolitano, qui porte le nom de l’actuel Président de la République, Napolitano (réélu pour sept ans en avril dernier, ndlr) a fusionné plusieurs textes législatifs dont la loi du 6 mars 1998 sur l'immigration et la condition de l'étranger. Intégrée au décret législatif numéro 286 du 25 juillet 1998, et connu sous le nom de « texte unique », cette loi prévoyait la programmation des flux d'entrée pour le travail, pendant de l'immigration clandestine.

Italie : des vagues de régularisation

Jeudi, 12 Septembre, 2013
Logo

Durant les 20 dernières années, les régularisations massives de travailleurs sans papiers ont permis de donner des titres de séjour à des centaines de milliers de clandestins venus apporter leur force de travail pour le développement économique du pays.

L’Italie compte 3 millions d’étrangers sur une population globale de 60 millions. Parmi ceux-ci, 1,5 millions sont installés régulièrement depuis plus de 5 ans. Les immigrés entrés clandestinement ont fait l’objet de plusieurs vagues de régularisation. Ainsi tous les 5 ans, 200 000 travailleurs sans papiers sont régularisés (218 000 en 1990, 234 000 en 1996, 250 000 en 1999 et 700 000 par le gouvernement de Silvio Berlusconi durant les années 2000).

L’immigration en Europe

Mercredi, 11 Septembre, 2013
Logo

En 2011, l’Europe comptait plus de 502 millions d’habitants dont environ 30 millions d’étrangers non européens. Ces personnes sont dispersées à travers toute l’Europe mais pas de manière égale.


L’Europe a un solde migratoire annuel de 854.000 personnes, ce chiffre est la différence entre le nombre de personnes qui quittent le territoire et ceux qui y entrent. Le premier pays européen en termes d’immigration est l’Allemagne, 7 de ses 81,7 millions d’habitants sont des étrangers. La France est le cinquième pays d’immigration au monde avec 3,7 millions d’étrangers sur son territoire en 2007.

Immigration et Europe

Mardi, 10 Septembre, 2013
Logo

Nous sommes tous des enfants d’immigrés, première, deuxième et troisième génération à avoir formé le creuset français.

Ce phénomène de renouvellement de la population nationale n’est plus une spécifité française : pas à pas, tous les pays d’Europe sont devenus et deviennent des terres d’immigrations. Si l’exploitation des travailleurs immigrés sans-papiers reste la politique la plus partagée par une économie capitaliste fondée sur l’exploitation de l’homme par l’homme, des avancées sont pour autant à souligner, en Italie ou en Espagne, avec des vagues de régularisations massives.

Malgré le droit de vote... Echec de la représentativité politique des minorités au Royaume-Uni

Lundi, 2 Septembre, 2013
Logo

Pour rectifier les inégalités de représentation politique des femmes, des minorités et handicapés, la « Speaker’s Conference » (un comité de parlementaires de la chambre des communes) était chargée en 2008 de donner des recommandations.

Enquête extraordinaire : une commission parlementaire apporte des réponses

 

Royaume-Uni : Pleins droits pour les ressortissants du Commonwealth

Vendredi, 6 Septembre, 2013
Logo

Les ressortissants des 54 pays de l’ancien Empire Britannique ont le droit de vote et d’éligibilité à toutes les élections.

La Grande Bretagne est un pays ayant une législation particulière concernant le droit de vote des étrangers. Cela vient du fait qu’il y ait une distinction entre les étrangers: Les ressortissants du Commonwealth et les autres. La différence se ressent dans les droits qu’ont les uns et pas les autres. Le Commonwealth compte 54 pays membres.

Plus de droits pour tous !

Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

En militant pour la régularisation des travailleurs sans papiers, Danielle Simmonet, membre du Parti de Gauche, entend défendre l’ensemble des travailleurs en France.

Il y a une réelle hypocrisie concernant les régularisations de travailleurs sans papiers.