Société » Immigration »

Immigration


Le jeu de loi

Jeudi, 18 Octobre, 2012
Logo

Le groupe de la chanson du dimanche a écrit un texte sur une période trouble pour les immigrés. Du fichage à l'avion charter en passant par le centre de rétention, leur regard acerbe dresse le tableau d'une triste époque.

 

Attention c’est parti le jeu de loi peut commencer

Dis-moi quel pion tu choisis le jaune, le noir, le basané ?

Le noir perd tout le temps et le blanc ne peut pas jouer

Alors tu choisis le jaune

Et tu lances un dé

 

Carte chance, tu te maries, tu peux rester pour toujours

Carte centre de rétention, tu passes un tour

Carte sortie de l’école, au revoir papa, c’est pas de veine

Où est ta carte ADN ? tu l’as perdue dans la Seine

 

LEGALIZACION

Dimanche, 14 Octobre, 2012
Logo

Papeles, papeles y más papeles  

como un pelele te tratan          

papeles y más papeles 

 

documentación al día!                  

te pide la policía                  

te tratan como porquería          

 

carné, pasaporte, licencia       

parece penitencia               

Le traitement inadmissible des travailleurs sans-papiers

Dimanche, 14 Octobre, 2012
Logo

Signataire de l’appel du 4 juin « Pour faire de l’égalité une réalité », Didier Porte, humoriste engagé, au moins politiquement, explique pourquoi il est pour la régularisation des travailleurs sans-papiers et raconte son expérience à Lampedusa.

Tu soutiens la régularisation des travailleurs sans-papiers. Les opposants à cette mesure craignent un "appel d’air" ?

Un écrivain pour la fin de la souffrance des sans-papiers

Dimanche, 14 Octobre, 2012
Logo

Le poète Leonardo Meniconi Pantoja a vécu sous la dictature du Génral Pinochet.  Son écriture se tournant toujours vers la luttte contre des injustices, il s’exprime sur le des droits des travailleurs sans-papiers en France, et d’ailleurs.

Résistance. C’est le maître mot de Leonardo Meniconi Pantoja. Ayant grandi sous la dictature du général Pinochet, « Leo » a toujours écrit. « Depuis que j’ai 8 ans, j’ai écrit sur tout ce que je voyais. J’avais beaucoup d’idées dans la tête. Il suffisait de voir autour de soi et le mécontentement des gens qui vivaient sous la dictature et la répression pour trouver l’inspiration.» A l’époque, l’expression n’était pas libre. Qu’importe, Leo ruse. « Pour faire face aux risques, j’ai utilisé la métaphore et d’autres figures de styles.

Film : It's a free world !

Dimanche, 14 Octobre, 2012
Logo

Avec le film It's A Free World, le réalisateur britanique Ken Loach semble faire cause commune avec la Fédération National des Maisons des Potes (FNMDP) sur le traitement réservé aux travailleurs sans-papiers et la nécessité de les régulariser.

Film de Ken Loach réalisé en 2007, It's a free world nous conte la grandeur et la décadence d'une chômeuse anglaise reconvertie dans l'exploitation des travailleurs sans-papiers. Injustement virée de son agence d'intérim, Angie décide de monter sa propre boîte avec sa coloc en embauchant clandestinement les migrants en quête de travail. Elle se promet dans un premier temps de régulariser sa situation mais les gains importants que lui procure cette main d'œuvre sans droits et sans protection, auront peu à peu raison de ses derniers scrupules.

 

Parcours d'un combattant sans papiers

Dimanche, 14 Octobre, 2012
Logo

"Entre béton et baobab", Shabaaz, griot de l'asphalte nous conte le cauchemar quotidien et incessament renouvelé d'un travailleur immigré sans-papiers.

 


En ce beau matin de 18 juin. Levé très tôt. Direction la préfecture. Ils sont nombreux comme moi, alignés comme du bétail, pour arracher un ticket, un ticket qui donnera lieu et place à un autre rendez-vous pour essayer de se faire sa place.

 

 

Des pensées, des pensées,

pour panser ce qui continue de saigner ?

 

 

Sans papiers, une cause qui mobilise

Dimanche, 14 Octobre, 2012
Logo

On se souvient tous d’Emmanuelle Béart, bouleversée et le cheveux gras, sur le plateau du journal de la 2, venue dénoncer l’expulsion musclée des Sans-Papiers de l’Eglise Saint-Bernard. Si la cause des Sans-Papiers divise l’opinion, elle fédère une forte adhésion dans le monde du spectacle. Grâce à un impact qui va au-delà de la mobilisation des associations, les "stars" montent souvent au créneau et parviennent à générer de l'engagement durable.

C’est Ariane Mnouchkine qui, en 1996, a ouvert les portes de son Théâtre du Soleil à la Cartoucherie de Vincennes aux expulsés de l’Eglise Saint-Bernard et organisé une mobilisation médiatique.

Immigration

Samedi, 13 Octobre, 2012
Logo

J'suis pas inscrit sur la mappemonde.

Y'a pas de pays pour les vauriens, les poètes et les paladins,
Y'a pas de pays, si tu le veut, prend le mien.

Que le Paris est beau quand on chante les oiseaux,
Que le Paris est laid quand il se croît français.

Avec ces sans-papiers qui vont bientôt r'partir,
On a tout pris chez eux, y'a plus rien.

 

Les Têtes Raides, L'identité. Extrait de l'album Gratte poil, Tôt ou Tard, 2000.

 

 

Crédit photo : Dave Giunta / artiste inconnu

Régularisons les travailleurs sans papiers. La réponse de P. Poutou

Samedi, 19 Mai, 2012
Logo

C’est une revendication qui nous tient à coeur, on est pour la régularisation de tous les sans papiers. Ca veut dire que l’on soutient tous ceux qui mènent des batailles là dessus, que l’on est profondément révoltés par tout ce qui se passe aujourd’hui et que c’est injustifiable. A partir du moment où il y a de toute façon dans le monde de la misère, de l’exploitation, du néo colonialisme, les populations des pays du sud se déplacent pour essayer de vivre et l’on est pour que ces gens soient accueillis, qu’ils puissent vivre dans de bonnes conditions, être soignés gratuitement comme un français et qu’ils aient accès au travail. Nous sommes donc évidemment pour l’égalité des droits et la régularisation complète de tous les sans papiers.

Régularisons les travailleurs sans papiers. La réponse de N. Arthaud

Lundi, 21 Mai, 2012
Logo

Oui, nous sommes pour la régularisation de tous les travailleurs sans papiers.
Pas au cas pas cas, mais vraiment pour tous. Aujourd’hui, c’est inadmissible de voir des travailleurs, des gens qui essaient de gagner leur vie, vivre la peur au ventre, se sentir traqués. Qui évitent de prendre le métro, de fréquenter certains lieux. Ce n’est pas tolérable. Nous sommes donc pour la régularisation de tous les sans papiers.
Dans cette société, quand on est riche on peut aller partout. Aucun problème de papiers. Les problèmes de papiers, c’est toujours pour les plus pauvres. Je combats tout cela et je rêve même d’un monde où il n’y aurait plus besoin de papiers.