Société » Economie - Emploi »

Economie - Emploi


Eurodisney : au royaume de Mickey, la magie n’opère pas

Mardi, 6 Mai, 2014
Logo

La Maison de l’Egalité dénonce les agissements du héros de notre enfance. Quand le pays des merveilles devient le pays des discriminations.

 

 

« majeur(e), intéressé(e) et de nationalité européenne » : tels étaient les critères de recrutement publiés par la société Eurodisney le 11 septembre 2006 dans le journal gratuit 20 Minutes. Désirant recruter pour les parades, cette annonce fut diffusée dans de nombreux journaux. Or, rédiger, publier et exiger « la nationalité européenne » dans une offre d’emploi est constitutif du délit de subordination d’une offre à un critère discriminatoire fondée sur la nationalité.

 

ARES : un géant de la sécurité désarmé par le principe d’égalité

Vendredi, 3 Janvier, 2014
Logo

Sous couvert de sécurité intérieure, ARES choisissait ses employés en fonction de leur nationalité.

 

 

Agent de sécurité, Monsieur Hervé Bedou est de nationalité béninoise. Il réside en France depuis 1988 et a une expérience solide du métier. A la recherche d’un travail depuis peu, il consultait les offres d’emploi publiées dans Le parisien. Quand ce jour du mardi 7 janvier 2003…

Discrimination salariale entre marocains et espagnols

Vendredi, 15 Novembre, 2013
Logo

Une étude publiée à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le racisme, le 21 mars 2012, montre que les travailleurs étrangers reçoivent des salaires moins élevés que les Espagnols.

En Espagne, le salaire dépend des origines du travailleur. S’il est étranger, il recevra, en moyenne, moins de la moitié de ce qu’un Espagnol perçoit à la fin du mois, selon une étude du syndicat espagnol UGT, publiée à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les discriminations raciales et basée sur des chiffres datant de 2009. Ainsi, les travailleurs étrangers hommes n’ont perçu cette année-là que 40,53% de ce qu’ont reçu les Espagnols, soit 10 526 euros l’année, contre 20 069 pour les Espagnols.

 

Discrimination à l’emploi en Espagne

Mercredi, 13 Novembre, 2013
Logo

Beaucoup d’immigrés n’ont pas la chance de trouver un emploi à cause des discriminations.

Les banques aussi sont très réticentes à accorder des prêts aux étrangers. De même, les emplois temporaires accordés aux étrangers les privent d’indemnités de licenciement et d’allocations chômage.

 

Les secteurs de la construction, de l’agriculture, de la restauration et des travaux domestiques sont ceux dans lesquels les étrangers sont le plus employés. Toutefois, à cause de la crise économique, 119 309 permis de travail ont été délivrés en 2009 contre seulement 7050 en 2010, entre janvier et septembre.

 

Les Marocains en Espagne

Mardi, 12 Novembre, 2013
Logo

En 2003 les Marocains représentent environ 1,1 % de la population active en Espagne.

Plus de 200.000 travailleurs marocains sont incorporés dans le marché du travail en Espagne. Sur ces 1,1 % 171.000 sont en situation légale et 40.000 sans-papiers.

 

Espagne : où travaillent les immigrés ?

Lundi, 11 Novembre, 2013
Logo

En Espagne, il existe un certain nombre d’emplois qui s’offrent aux personnes étrangères. Ces postes doivent être caractérisés par l’impossibilité de trouver des personnes correspondantes au profil recherché sur le marché espagnol.

 

Le contingent de travailleurs étrangers non communautaires lors de la période 2002-2008 atteint un total de 98 604 postes à caractère stable. Les Communautés autonomes avec une plus grande concentration du contingent de travail stable en 2008 sont la Catalogne et Madrid.

 

Droits sociaux britanniques : vers une exclusion de tous les étrangers

Vendredi, 8 Novembre, 2013
Logo

 

Les travailleurs immigrés, les bouc-émissaires de la situation sociale britannique.

 

David Cameron, l’actuel premier ministre britannique, a annoncé en avril dernier des mesures restrictives au sujet des aides publiques dont bénéficient les nationaux et les immigrés. Seuls les immigrés verront leurs droits sociaux limités. En effet, les indemnités chômage ne seront plus versées après six mois si les difficultés du retour à l’emploi se basent sur le critère de leur capacité à parler anglais.

 

Emplois fermés en Europe : la xénophobie d'état n'est pas partout la même

Jeudi, 7 Novembre, 2013
Logo

 

En Europe, tout le monde n’a pas les mêmes droits.

L’Union Européenne a reçu le Prix Nobel de la Paix, elle n’aura pas celui de l’Egalité face à l’accès à l’emploi. Au contraire. Beaucoup d’Etats membres continuent à discriminer les non-européens, et donc à institutionnellement légitimer la discrimination faite aux étrangers, en leur interdisant d’exercer certains emplois. Cette xénophobie d’Etat n’est pas la même dans tous les domaines. En France, ce sont 5,3 millions d’emplois qui sont encore interdits aux étrangers.

 

Allemagne : le 1er pays d’immigration ne sait pas ouvrir son marché aux étrangers…

Jeudi, 7 Novembre, 2013
Logo

 

L’Allemagne est le 1er pays d’accueil d’Europe. Paradoxalement son marché du travail reste fermé aux étrangers.

 

L’Allemagne est un pays d’immigration. Le premier en Europe. « A la fin des années 1980 et sur une bonne partie de la décennie 1990, l’Allemagne est devenue le second principal pays d’immigration de l’OCDE ». L’Organisation de Coopération et de Développements Economiques, c’est tout l’occident Europe-Etats-Unis, du Japon à la Turquie en passant par le Mexique ou la Nouvelle-Zélande. De tout ça, l’Allemagne est la 2ème, la 2ème terre d’accueil des pays industrialisés juste après les Etats-Unis !

L’Allemagne est-elle raciste par intérim ?

Mercredi, 6 Novembre, 2013
Logo

La fameuse compétitivité allemande se fait sur le dos des intérimaires. La sueur des étrangers en est la monnaie.