Discrimination salariale entre marocains et espagnols


Vendredi, 15 Novembre, 2013
Logo

Une étude publiée à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le racisme, le 21 mars 2012, montre que les travailleurs étrangers reçoivent des salaires moins élevés que les Espagnols.

En Espagne, le salaire dépend des origines du travailleur. S’il est étranger, il recevra, en moyenne, moins de la moitié de ce qu’un Espagnol perçoit à la fin du mois, selon une étude du syndicat espagnol UGT, publiée à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les discriminations raciales et basée sur des chiffres datant de 2009. Ainsi, les travailleurs étrangers hommes n’ont perçu cette année-là que 40,53% de ce qu’ont reçu les Espagnols, soit 10 526 euros l’année, contre 20 069 pour les Espagnols.

 

La différence des rémunérations se retrouve également entre femmes espagnoles et étrangères, même si elle est moins accentuée : 9 123 euros contre 16 778 euros par an, soit 51,35% du salaire des Espagnoles.

 

L’UGT dénonce ces discriminations salariales et demande à ce que les étrangers soient traités sur pied d’égalité avec les Espagnols. Leur contribution dans l’économie espagnole n’est plus à démontrer : quelques 4 926 608 étrangers, dont près de la moitié sont des ressortissants de l’UE, bénéficient de permis de travail en Espagne.

 

Abby Faye

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.