travailleurs »

travailleurs


Discrimination salariale entre marocains et espagnols

Vendredi, 15 Novembre, 2013
Logo

Une étude publiée à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le racisme, le 21 mars 2012, montre que les travailleurs étrangers reçoivent des salaires moins élevés que les Espagnols.

En Espagne, le salaire dépend des origines du travailleur. S’il est étranger, il recevra, en moyenne, moins de la moitié de ce qu’un Espagnol perçoit à la fin du mois, selon une étude du syndicat espagnol UGT, publiée à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les discriminations raciales et basée sur des chiffres datant de 2009. Ainsi, les travailleurs étrangers hommes n’ont perçu cette année-là que 40,53% de ce qu’ont reçu les Espagnols, soit 10 526 euros l’année, contre 20 069 pour les Espagnols.

 

Les syndicats face aux patrons

Vendredi, 27 Septembre, 2013
Logo

 

Pour Joseph Burnotte, responsable « lutte contre les discriminations et la diversité » CEPAG-FGTB en Belgique, les syndicats doivent se renforcer pour lutter contre le racisme et les discriminations dans le monde du travail.

Les outils législatifs européens ont des limites importantes parce qu’ils sont inscrits dans une économie capitaliste. Les lois ont un certain effet pédagogique sur les gens qui veulent avancer et lutter mais elles ratent une partie de leurs objectifs car les politiques européennes en termes de migration sont basées sur la répression et sur la stigmatisation de l’étranger.

 

Travailleurs sans-papiers : en marche vers une régularisation ?

Lundi, 15 Février, 2010
Logo

 

Témoignage de M., travailleur sans-papiers mauritanien, qui, pour des raisons de sécurité, a souhaité garder l’anonymat.


Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à quitter votre pays d’origine ?

J’ai fui mon pays, la Mauritanie, en raison de conflits qui existaient entre les différentes ethnies depuis l’indépendance. En effet, je fais partie de la minorité ethnique, les Négro-Mauritaniens, celle qui ne possède ni droits ni liberté et qui vit dans des conditions misérables. Depuis les massacres de 1990, la situation s’est tellement dégradée qu’en 2001 j’ai décidé de venir en France alors que j’avais seulement 25 ans.

 

Sondage favorable aux travailleurs sans-papiers

Lundi, 19 Avril, 2010
Logo

64% des Français se prononcent pour des régularisations...

Selon une enquête IFOP, parue dans L'Humanité du lundi 30 novembre 2009, 64% des Français se prononcent pour des régularisations "au cas par cas" des salariés sans-papiers. Alors que plusieurs milliers de salariés immigrés, en situation irrégulière, sont actuellement mobilisés, 24% des personnes interrogées se prononcent pour une régularisation "de l'ensemble de ces salariés", tandis que 12% se disent opposés à toute régularisation.