quartier »

quartier


Quartiers : vivement le printemps !

Mercredi, 27 Mars, 2013
Logo

Avec la crise, le taux de chômage des jeuens dans les quartiers aurait atteint 40 % selon les chiffres annoncés par la Ministre de la jeunesse et des sports.

Afin de combattre ce chômage qui nous indigne tous, le gouvernement compte sur les associations implantées dans les quartiers en ZUS pour recruter notamment des dizaines de milliers de jeunes en emplois d'avenir dès 2013.

Rural et urbain : mêmes discriminations

Mercredi, 27 Mars, 2013
Logo

Nisrine Zaibi, vice-présidente de la région Bourgogne, a souhaiter rappeler que les problématiques des quartiers sont les mêmes que celles que connaissent les jeunes en milieu rural.

Je souhaite revenir sur la question que vous posez systématiquement sur la ruralité. A moi qui viens d’une province comme la Bourgogne, ça ne dit rien. Vous avez peut-être l’impression qu’il n’y a pas les mêmes problématiques en Bourgogne qu’en Ile-de-France, mais je vous assure pour faire souvent le trajet, pour rencontrer des acteurs associatifs comme la Maison des Potes ou autres, nous partageons le même constat. Effectivement il y a une similarité finalement des problématiques entre le monde rural et les ZUS (Zones Urbaines Sensibles, ndlr).

Le changement maintenant !

Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

La situation des banlieues et des quartiers populaires est très difficile depuis un certain nombre d’années.

Mais dans ces territoires-là, il y a quand même des forces associatives qui, souvent sans l’aide de l’Etat, réussissent à organiser de l’action sociale, de l’action culturelle, des actions de solidarité. Et durant ces dernières années, ces forces associatives ont eu en plus à batailler contre une idéologie sécuritaire, xénophobe qui avait poussé un certain nombre des habitants des quartiers dans des replis identitaires, communautaires, et dans des postures de conflit avec la République.

La culture en questions

Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Interventions du public suite à la table ronde culture des Universités d'automne.

Ayette, Marseille
 Nous avons des médias locaux qui n'ont absolument aucun financement et qui arrive à faire un travail formidable. Je pense au Bondy blog, je pense à made in Marseille car je viens de cette ville. Ils font un travail de terrain formidable et qui ne passe pas  son temps à pointer du doigt ce qui est négatif dans les quartiers dits sensibles.   
 Bruno, Bordeaux

Syrano : « Il faut péter les quartiers »

Jeudi, 25 Octobre, 2012
Logo

Sortir du ghetto, Syrano, chanteur et rappeur, n’a pas attendu le changement pour le faire. Du Brésil à la Chine, en passant par Prague ou Erevan, il a posé son sac à dos dans une dizaine de pays à la recherche des Cités d’Emeraudes qu’il évoque dans son quatrième album. Suffisamment de recul pour dire que les quartiers ça suffit !

Tu as fait une chanson pour l’album FLEUR sur le logement. De quoi parle-t-elle ?

Interview : Louis Dubois, « LFM est un outil de dialogue social »

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Depuis octobre 2007, LFM, une nouvelle radio locale (sur les secteurs de Mantes-la-Jolie) émet sur la bande fm 95.5. une radio singulière qui s’est donnée pour mission de valoriser l’image des femmes dans les quartiers et donner une autre image que celle véhiculée dans les médias traditionnels. rencontre avec Louis Dubois, directeur des programmes.


Pourquoi faire émerger un média de banlieue axé sur les femmes ?

Saint-Etienne : une Maison des Potes construite par un autodidacte

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

« C'est dans la vie active que j'ai rencontré l'associatif », avant, Hamza Ould-Mohamed était loin de tout ça. « Dans mon quartier La Romière - Le Bouchet, la seule asso, c'était le centre social, on n'entendait pas trop parler de ce que c'était une association ». C'est en bougeant au centre ville de Saint-Etienne qu'une vocation est née.


 « A la base, ma formation, c'est la comptabilité ». Mais très vite, Hamza se tourne vers l'animation, il veut toucher à tout ce qui tourne autour de l'aspect éducatif. Il veut lutter contre tout phénomène de ghetthoïsation. Pour ça, il enchaîne les BAFA et les autres formations qui mènent à la direction de centre d'animation.

HK : « révolutionnaire dans l’âme »

Lundi, 18 Avril, 2011
Logo

Actuellement en vacances de son Ministère des Affaires Populaires, HK n'a pas abandonné la scène pour autant. Toujours en tournée, il trace, en ce moment-même, la route avec ses Saltimbanks. En EXCLUSIVITE pour Pote à Pote, le rappeur de Roubaix a accepté de parler de son dernier album, mais aussi de l'Algérie, des quartiers et de cet esprit de révolte qui ne cesse de l'animer.

Quel est ton regard sur ce qui se passe actuellement de l'autre côté de la Méditerranée ?

Comment exister si personne ne nous regarde ?

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

Ahmed Madi est éducateur à Marseille et artiste Hip-hop connu sous le nom de Djamajal. A l'affût de l'émergence de la scène culturelle des banlieues, il pointe un manque de visibilité des jeunes des quartiers et dénonce un manque d'intérêt des médias.


J'ai grandi dans les quartiers Nord de Marseille et j'y suis éducateur depuis vingt ans. Je suis également impliqué dans le réseau associatif autour notamment de la musique et de la danse. Pour m'être occupé du groupe de rap Psy4 de la Rime avant qu'il explose sur la scène médiatique, je sais que ce genre de réussite est trop rare dans les quartiers. Cela suscite la motivation de ceux qui poussent derrière, ce qui est une bonne chose, mais aussi de la frustration.

Le flou artistique du financement des associations

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

Spécialisée dans l'aide aux devoirs et le soutien scolaire depuis dix-sept ans, l'association Zy'Va à Nanterre connaît actuellement de graves difficultés financières qui lui ont fait cesser son activité à la rentrée 2010. Son directeur,Mamadou Diallo, commente ce cruel manque de moyens qui entrave une action d'utilité publique pour les habitants du quartier.


Le Conseil Général ne nous finance plus depuis trois ans. Nous ne savons pas pourquoi. Si j'avais une réponse claire, ça serait acceptable, mais je n'en ai aucune idée. Ils financent moins les associations de Nanterre de tout façon. Je préfère rester humble là-dessus, nous avons sans doute notre part de responsabilité. Mais les critères d'attribution ne sont pas très clairs.