Le changement maintenant !


Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

La situation des banlieues et des quartiers populaires est très difficile depuis un certain nombre d’années.

Mais dans ces territoires-là, il y a quand même des forces associatives qui, souvent sans l’aide de l’Etat, réussissent à organiser de l’action sociale, de l’action culturelle, des actions de solidarité. Et durant ces dernières années, ces forces associatives ont eu en plus à batailler contre une idéologie sécuritaire, xénophobe qui avait poussé un certain nombre des habitants des quartiers dans des replis identitaires, communautaires, et dans des postures de conflit avec la République. Le rôle des maisons des potes durant ces derniers mois a été d’organiser de la contestation, des revendications autour de l’égalité et d’amener le plus d’habitants possible des quartiers vers une implication citoyenne. Cette implication citoyenne a permis que dans les quartiers, le vote pour le Front National baisse de manière très significative. Le vote en faveur du changement a été ultra-majoritaire.

 

C’est à cette génération de militants associatifs que l’on doit ce résultat. Ce résultat s’accompagne d’une génération de militants qui a des attentes bien plus fortes que celles des générations précédentes pour que le changement soit véritablement maintenant. Cette aspiration au changement immédiat arrive dans un contexte de crise économique, et nous avons entendu qu’il y avait peu de moyens pour accorder ce changement aux banlieues. Mais c’est d’une attente très forte dont je tiens à témoigner ici et l’espoir d’avoir rapidement des changements à destination des quartiers populaires.

 

Samuel Thomas

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.