Aubervilliers »

Aubervilliers


L’anonymisation des demandes HLM c’est possible !

Vendredi, 17 Juin, 2016
Logo

L’ancienne élue d'Aubervilliers Soumia Zahir qui était en charge des politiques du logement raconte la mise en place de l’anonymisation des demandes HLM effectuée dans sa ville à partir de 2008.

Un des engagements de la campagne municipale d’Aubervilliers était plus de transparence dans l’accès au logement social .La mettre en place n’était pas si simple pour de nombreuses raisons politiques, administratives et technique mais lorsqu’il y a un peu de volonté politique cela est possible.

Jacques Salvator, maire d’Aubervilliers : L’anonymat empêche la gentrification

Lundi, 16 Décembre, 2013
Logo

Jacques Salvator, maire d’Aubervilliers de 2008 à 2014 et Soumia Zahir, conseillère municipale déléguée (à la prévention des expulsions locatives, suivi Dalo, lutte contre les discriminations et droits des femmes), également administratrice OPH et présidente de la commission d’attribution logements nous avaient reçus en 2011. Des discriminations au logement social ?

 

Julien Vanhée et Slimane Tirera : Pouvezvous nous faire un état des lieux du logement social à Aubervilliers ?

 

Soumia Zahir : Depuis 2008, l’état du logement social n’est pas pire que dans d’autres villes c’est-à-dire 4300 demandeurs de logement dans la ville avec des attributions sur le propre contingent de la ville (200 par an) dans un premier temps. Dans un second temps, nous avons des constructions (nouveau projet en cours) de logements sociaux et d’autres types de logements.

 

Anonymisation, Mode d’emploi - Lyon expérimente

Jeudi, 12 Décembre, 2013
Logo

Discriminations au logement, ghettoisation, une seule solution : l’anonymisation. Un combat de taille pour les militants antiracistes.

L’anonymisation des demandes de logements : qu’est-ce que c’est ?

 

Il s’agit d’une procédure d’attribution des logements sociaux basée sur des critères objectifs et matériels, adoptés par les autorités étatiques. Ces critères objectifs sont essentiellement les revenus, le nombre de personnes composant le foyer et l’ancienneté du dossier. Cette volonté de conserver l’anonymat, est la triste conclusion d’un constat que l’égalité pour l’accès au logement n’est pas effective en France.

 

Aubervilliers anonymise

Mardi, 26 Mars, 2013
Logo

La ville d’Aubervilliers (93) a mis en place l’anonymisation des candidatures de HLM et milite pour plus de transparence dans l’attribution de ses logements sociaux, comme l’a expliqué Soumia Zahir, élue et administratrice de l’OPH (Office Public de l’Habitat) d’Aubervilliers.

 

Dès sa campagne électorale, l’équipe municipale s’est engagée à assurer la transparence des attributions de logements. Elus en mars 2008, nous avons mis en place dès juin 2008 un plan local de prévention et de lutte contre les discriminations à Aubervilliers.

 

Femme en cavale

Mercredi, 1 Août, 2012
Logo

Pote à Pote n°28, Décembre 1997

« Je passais mes journées à regarder les tours de la cité par la fenêtre et je n’avais plus assez de larmes pour pleurer. Quand il rentrait le soir, il était souvent violent parce que je n’étais pas reconnaissante de ce qu’il avait fait pour moi. »

Raja, 28 ans, Aubervilliers : « On parle beaucoup de la condition des femmes dans les pays arabes et plus généralement en Afrique, c’est bien, il faut en parler mais, moi, je voudrais témoigner de ma vie, des violences faite à une femme arabe, sauf que mon mari, ou du moins celui qui avait promis de m’épouser, lui, est bien français. Je l’ai rencontré au Maroc, il y a quatre ans. Lorsque nous étions là-bas, tout était très bien, ça ressemblait à une his-toire d’amour.

Jeunes et engagement : idées reçues

Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

Dans l'imaginaire populaire, le "jeune" est dépolitisé, désengagé, désintéressé et individualiste, c'est mal connaître les forces vives de notre pays en partant de ce constat fataliste.


Un certain nombre d’’initiatives sont mises en place par des responsables politiques ou associatifs. Voici deux actions menées dernièrement, l’’une impulsée par le sénateur-maire de Neuilly-Plaisance qui a organisé le 29 juin 2011 à l’’Institut du Monde Arabe un grand rassemblement : la Journée des Engagés.

Et l’’autre action, cette fois-ci a été organisée le 3 juillet 2011 dans la ville d’’Aubervilliers par 2 associations : Jeunesse en Mouvement (Epinay sur Seine) et l’’Office Municipale de la Jeunesse d’’Aubervilliers.

Aubervilliers : «Il faut entendre le mal-être des jeunes»

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Le monde associatif, ça le connait. Véritable fils de l'éducation populaire, Diaby Doucouré a fait de l'OMJA un acteur de terrain incontournable à Aubervilliers.


«L’OMJA existe depuis 61 ans », explique Diaby Doucouré, directeur de l’OMJA. « Il a été créé en 1949. La volonté de l’ancienne municipalité était d’organiser les loisirs de la jeunesse. Aujourd’hui, nous sommes une association d’éducation populaire. Nous intervenons dans le domaine de la réussite éducative, dans l’éducation pour tous. Nous effectuons une recherche active de participation des jeunes en visant l’autonomie.

Peau neuve pour la Plaine Commune

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Lotis dans ce que l'on appelle la petite ceinture parisienne la communauté de la Plaine Commune regroupe 8 villes socialement et économiquement stratégiques mais laissé à l'abandon depuis bien trop longtemps. Vitrine de l'échec des politiques de la ville de ses 20 dernières années, cette communauté de commune de Seine-Saint-Denis veut faire table rase de tout clientélisme dont la population a pu être victime en étant au plus près de ses habitants. Affaire à suivre. 


La Plaine Commune c’est : 350 000 habitants, 142 129 logements et 8 villes : Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, L’Ile-Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Stains, Villetaneuse. L’habitat social représente 40% des logements mais face à une demande plus en plus grande, représentants de locataires et de l’habitat, bailleurs sociaux et promoteurs élaborent ensemble le Programme Social de l’Habitat (PLH).

Edgar Minimbu : un jeune élu de Seine Saint-Denis

Lundi, 16 Août, 2010
Logo

 

Edgar Minimbu est le vice président des jeunes élus de France. L’association des Jeunes Elus de France a été créée le 21 septembre 2009. Elle a pour but de rassembler des jeunes élus issus de multiples territoires et de toute sensibilité politique. Chacun d’eux a choisi de s’engager au service de ses concitoyens et est confronté au quotidien à la gestion publique locale. Elle se veut un lieu d’échange, de développement de projets civiques et de convivialité ; un carrefour où chaque jeune élu pourra partager ses idées et ses pratiques, expérimenter et progresser.


(source image : http://www.aubervilliers.fr)

A 28 ans, ce conseiller municipal délégué à la jeunesse d’Aubervilliers, s’occupe également du contrat local jeunesse. C’est dès le lycée qu’Edgar Minimbu fait l’apprentissage de l’engagement public en adhérant au syndicat lycéen la FIDL en 1998. Cette expérience réussie l’encourage à prolonger son action dans la vie publique. Il devient alors délégué académique et membre du Conseil National de la Vie