Edgar Minimbu : un jeune élu de Seine Saint-Denis


Lundi, 16 Août, 2010
Logo

 

Edgar Minimbu est le vice président des jeunes élus de France. L’association des Jeunes Elus de France a été créée le 21 septembre 2009. Elle a pour but de rassembler des jeunes élus issus de multiples territoires et de toute sensibilité politique. Chacun d’eux a choisi de s’engager au service de ses concitoyens et est confronté au quotidien à la gestion publique locale. Elle se veut un lieu d’échange, de développement de projets civiques et de convivialité ; un carrefour où chaque jeune élu pourra partager ses idées et ses pratiques, expérimenter et progresser.


(source image : http://www.aubervilliers.fr)

A 28 ans, ce conseiller municipal délégué à la jeunesse d’Aubervilliers, s’occupe également du contrat local jeunesse. C’est dès le lycée qu’Edgar Minimbu fait l’apprentissage de l’engagement public en adhérant au syndicat lycéen la FIDL en 1998. Cette expérience réussie l’encourage à prolonger son action dans la vie publique. Il devient alors délégué académique et membre du Conseil National de la Vie

Lycéenne (CNVL) présidé par le Ministre de l’Education. Il s’oriente ensuite naturellement vers le conseil départemental de la jeunesse (CDJ) à Paris, puis en Seine Saint Denis.

Il s’engage en politique en 2004 en devenant Conseiller National Jeune (CNJ). En 2001, il fait la rencontre du Maire adjoint à la jeunesse d’Aubervilliers Jacques Salvator et s’engage à ses cotés. Il participe à la campagne municipale en mars 2008 et contribue à la victoire de la liste menée par Jacques Salvator. Elu conseiller municipal délégué à la jeunesse, sa première action consiste

à mettre en place un « Contrat Local Jeunes Auber+ » (, il s’agit de soutenir les jeunes de 16 à 25 ans pour qu’ils réalisent leur projet dans les domaines scolaires, professionnels, sportifs et culturels), permettant de financer les projets des jeunes de la ville en contrepartie d’une action d’utilité sociale.

Par ce dispositif, ils ont la volonté de développer la responsabilité citoyenne des jeunes en favorisant la création de liens intergénérationnels. Pour ce faire, il est important de susciter l’intervention des jeunes dans la vie locale et modifier positivement leur image parfois entachée par certains médias.

Depuis septembre 2008, plus de 200 jeunes ont bénéficié d’Auber +. Il affirme ses positions et veut contribuer au débat public par son regard neuf sur les nouveaux enjeux locaux.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.