Femme - Mixité »

Femme - Mixité

  • warning: Creating default object from empty value in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.
  • warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/cck/content.module on line 242.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Quand une amazone bamakoise impose la parité parfaite

Lundi, 17 Août, 2009
Logo

Sallymatou Keita conseillère municipale, 4éme adjointe au maire de la commune 2 de Bamako, et également conseillère nationale au Haut Conseil des Collectivités, l’équivalent de notre Sénat français.  Membre du partie du conseil nationale du parti UDR ( Union pour la Démocratie et la République). Interview.

(Crédit photo: Nadjib  SELLALI)

Nadjib SELLALI : Comment êtes vous arrivée en politique ?

Sallymatou Keïta : Je suis arrivée en politique lors de la révolution de mars 1991, les femmes se sont battues pour retrouver le multipartisme et la démocratie parce que nous étions gouvernés par un parti unique militaire de surcroît. Nous nous sommes soulevé au côté de nos enfants pour qu’un régime démocratique voie le jour au Mali. Depuis cette époque je n ai pas quitté le combat politique.

 

250 femmes hissent la voile du développement

Lundi, 16 Novembre, 2009
Logo

Gaoua, capitale de la Région du Sud-ouest du Burkina Faso. Ville aux milles et une collines, Gaoua prolifère de sites touristiques tout en profitant d’un climat clément et d’une grande diversité culturelle. Cet havre de paix aux allures modernes et à l'hospitalité légendaire héberge en son sein des soldats pour le développement hors paire.

Au quotidien, les fils, les filles et amis de la commune urbaine de Gaoua travaillent avec dévouement et entrain pour son développement faisant ainsi appelle à un nombre de force de compétence conséquent. Depuis 2002, une association fait la fierté et la jeunesse de Gaoua : l'Association Gbèring Bouo- Bafou (en langue Birifor) littéralement traduite par « Prépare ta vie de demain ». l'AGBB est composée de 250 femmes aux multiples compétences, 250 soldats du bien- être et du développement durable.

Interview : Marie-Pierre Martinet , quel avenir pour l'IVG?

Lundi, 16 Novembre, 2009
Logo

Environ 200 000 interruptions volontaires de grossesse (IVG) sont pratiquées chaque année en France. Mais, selon les associations, effectuer un avortement s’avère aujourd’hui de plus en plus difficile.Rencontre avec Marie-Pierre Martinet, secrétaire générale du Planning Familial et Dalila Touami, Présidente de la Fédération régionale Ile de France du Planning Familial.

Pourquoi devient-il de plus en plus difficile de pouvoir pratiquer une IVG ?

Women’s Forum 2009 : (Re) prendre la main

Lundi, 16 Novembre, 2009
Logo

Le Women’s Forum Global Meeting a tenu sa 5ème édition du 15 au 17 octobre dernier à Deauville. Cette rencontre, à l’initiative de Aude Zeinseniss de Thuin, présidente et fondatrice (voir interview ci-contre) réunit tous les ans, environ un millier de participants, venus de 75 pays, pour, selon les mots de la présidente, « évoquer les problèmes du moment » avec en guest star, cette année, une délégation du Moyen Orient après la Chine et l’Inde les deux années précédentes.

Les participants sont surtout des participantes car malgré la volonté des organisateurs la présence des hommes reste encore discrète.

Un programme ambitieux propose aux participantes, chefs d’entreprises, militantes des droits de l’homme, journalistes,… de s’attaquer à la crise et aux problématiques d’environnement. Cette année la conviction des organisateurs et d’une grande majorité d’intervenants est que les femmes sont particulièrement porteuses d’avenir et l’une des solutions à la crise.

Vers la régression… on dit non !

Samedi, 28 Février, 2009
Logo

Pote à Pote donne la parole à une militante féministe.

Le mariage forcé, pratique vieille de plusieurs siècles, est un terme utilisé pour décrire un mariage dans lequel l’une des parties, le plus souvent la femme, est mariée contre son gré.

Malgré les révoltes et la mise en avant de ce problème par le biais des associations et des mouvements féministes, à l’échelle internationale, ce type de  mariage est une pratique qui perdure voire même qui augmente, depuis environ six ans, puisqu’on recense environ une trentaine de cas par an.

Femmes afghanes : de la potence à la présidence ?

Lundi, 16 Novembre, 2009
Logo

« Ces candidates (…) ont plus de chances de se faire tuer dans un attentat que de gouverner ».

 Août 2009- Tani , dans la région de Khost , au sud-est de Kaboul , au  beau milieu d’une province, à la réputation conservatrice, qui jouxte les régions tribales du Pakistan ; c’est ici qu’Okmina a dû essuyer de nombreuses menaces parce qu’elle a eu le courage et l’audace de faire un pied de nez aux pouvoirs phallocrates afghans en faisant campagne comme candidate aux  élections provinciales.  Célibataire et sans enfant, Okmina  a arpenté rues et  ruelles, vêtue de son turban et de son pantalon, pour aller à la rencontre et convaincre les hommes q

Rencontre avec Elisabeth Badinter

Lundi, 17 Août, 2009
Logo

13h30. La Maison de la Mixité est en ébullition. « Elle va venir, Elle est où, Elle arrive bientôt ?, je ne vais pas savoir quoi dire », disent certaines. 13h45, La voilà montant les marches du siège de Ni Putes Ni Soumises, aux côtés de Sihem Habchi, la Présidente de l’association. Elisabeth Badinter s’apprête à débattre avec une quinzaine de militantes.

Aujourd’hui, les sujets ne manquent pas pour celle qui, en 2003, publia le livre « Fausse Route ».

Alors que Nicolas Sarkozy présente ses mesures pour sécuriser les écoles, Elisabeth Badinter lance le débat sur le sujet. Des enfants apportent des armes au sein même de l’école, comment en est-on arrivé là ? Que font les parents ? Ont-ils démissionné ?

CONFLIT DE CIVILISATION : UNE VOIE, LES FEMMES

Samedi, 28 Février, 2009
Logo

Alors que la France lançait l’union pour la Méditerranée le 1er juillet dernier, le mouvement Ni Putes Ni Soumises lançait le réseau pour « la Civilisation des Femmes autour de la Méditerranée », première étape d’un partenariat solide avec de nombreuses associations de femmes, du Maroc à l’Italie en passant par l’Algérie, l’Espagne, la Turquie…

Toutes concernées au premier plan par le relativisme culturel et l’obscurantisme religieux, elles se battent dans des pays où souvent les lois bafouent leur droit élémentaire. C’est pourquoi la mise en valeur d’un réseau méditerranéen de femmes luttant pour l’égalité des sexes se révèle un combat essentiel et déterminant pour nos démocraties européennes. Le moindre recul, ici, concernant l’égalité et la dignité des femmes est une catastrophe pour l’avancement de ces femmes qui luttent parfois au péril de leur vie.

Interview : Gisèle Halimi « La contraception ma liberté, l’avortement mon ultime recours, donner la vie mon choix"

Lundi, 17 Août, 2009
Logo

Gisèle Halimi est avocate au Barreau de Paris, Fondatrice et Présidente de l’association « Choisir La Cause des femmes ». Elle publie aux éditions Plon « Ne vous résignez JAMAIS », l’occasion pour Pote à Pote de revenir sur l’un de ses combats : le droit à l’avortement.

Fortement engagée depuis longtemps, vous avez mené un combat essentiel, celui de la dépénalisation de l’avortement. Pouvez-vous revenir sur cette bataille historique ?