Femme - Mixité »

Femme - Mixité

  • warning: Creating default object from empty value in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Enjeux, morale et utérus

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Le 13 décembre dernier était lancé par Elisabeth Badinter un appel intitulé « Gestation pour autrui : un cadre contre les dérives » s’exprimait pour l’autorisation encadrée de la gestation pour autrui (GPA) (comprendre les mères porteuses). Eclairage.


La GPA, est utilisée surtout en cas d'infertilité féminine (absence ou malformation d’utérus). La mère porteuse porte l'enfant d'un couple qui a fourni ses embryons. Il n’y a donc pas de lien biologique entre la porteuse et l’enfant. Elle est aussi utilisée par des couples homosexuels désirant avoir un enfant, c’est le cas d’un couple gay belge, Laurent Ghilain et Peter Meurrens, qui essaient depuis plus de 2 ans d’obtenir un passeport pour leur fils, Samuel, conçu par GPA en Ukraine.

Femmes du Mali et d’ici

Lundi, 14 Février, 2011
Logo


Des Maliennes de France et du Mali se parlent et se racontent à travers des lettres filmées.

Une fille écrit à sa mère, une autre parle de sa condition de working-girl au bas des tours de La Défense, une autre encore annonce à son père qu’elle va réaliser son rêve, ouvrir une école. Des trottoirs de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, au marché de Kayes au Mali, toutes parlent de leur vie. Toutes parlent à la première personne et s’adressent à quelqu’un, familier, proche, parent décédé ou ami imaginé. Seule contrainte, se raconter à travers le travail.

 

« Frapper n’est pas aimer »

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

Natacha Henry vient de publier une enquête très complète sur les violences conjugales en France. Intitulée Frapper n’est pas aimer, elle donne la parole aux associations.


Saviez-vous que depuis dix ans, 3 000 enfants avaient enterré leur mère « tombée au front des violences conjugales »? Qu’en France, un homme est condamné pour violences conjugales toutes les demi-heures ? Et que 90 % des femmes ne parlent jamais des violences de leur conjoint ? « Les chiffres sont incontestables », assure Natacha Henry. « Une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint. Et encore, ce chiffre est sous-estimé car il ne compte pas les suicides.

Femmes en quête d'autonomie

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

Fondée par Thérèse Clerc, une militante féministe de la première heure, la MAISON DES FEMMES à Montreuil fête ses dix ans. Dédiée aux femmes, cette structure se veut un lieu de rencontre, de débat et de culture. Son actuelle présidente, Roselyne Rollier réagit sur notre proposition d'ouvrir plus de centres d'accueil pour les femmes victimes de violences conjugales.


« Ouvrir des lieux d'hébergement, sur le principe, je suis d'accord. Mais cela ne pose pas les vraies questions. Sinon, exigez tout ce qui doit suivre derrière. Parce que quinze places ici ou là, c'est une goutte dans un océan. » Quand il s'agit de parler de droit des femmes, Roselyne Rollier ne mâche pas ses mots. Plutôt que de répondre à l'urgence dans l'urgence, elle propose de s'attaquer aux problèmes de fond. « Il faut que ces femmes aient des revenus. Ce sont elles qui quittent le domicile parce qu'elles ne peuvent pas payer le loyer.

Violences conjugales : ce que dit la loi

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

La loi du 9 juillet 2010 "relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants" représente une avancée dans la reconnaissance de la violence conjugale. Revue des changements avec Danielle Bousquet, auteure de la loi.


Députée PS des Côtes d'Armor, Danielle Bousquet a rédigé la loi sur les violences conjugales. Pour cette féministe de longue date, la loi a créé deux grandes avancées. L’ordonnance de protection tout d’abord. Elle est décrétée par le juge aux affaires familiales saisi par une victime de violences conjugales, ou par le ministère public. Après audition successives des deux parties, elle peut être rendue dans les vingt-quatre heures. « Les choses se passent très rapidement.

Survivre : Parcours de combattante

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

La violence conjugale n'est pas anodine. Le témoignage de Marie* décrit ses méfaits au quotidien, surtout sur les enfants. Sa logique implacable plonge souvent des familles monoparentales dans la précarité, faute de soutien des pouvoirs publics. Ce témoignage démonte surtout les mécanismes d'une violence insidieuse, silencieuse, dont il est difficile à rendre compte dans toute son ampleur.


Je l'ai rencontré en 2007. Ça a été de suite une passion, on était tout le temps ensemble. Huit mois plus tard, je suis tombée enceinte et on a décidé de garder le bébé. A ce moment-là, j'étais entre deux chaises, je pensais à le quitter parce qu’il y avait certaines choses qui m'interpelaient. J'étais autonome, j'avais un travail, je gagnais 2 000 € par mois. Lui ne travaillait pas. J’ai emménagé chez lui et là ça a commencé, des relations de couple dans la brutalité totale.

A travail égal, salaire égal ?

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Cela fait bien longtemps que le principe « A travail égal-salaire égal » est affirmé. Mais malgré ce principe et les nombreuses lois votées en ce sens, les salaires des femmes ne sont toujours pas égaux aux salaires des hommes. Pourquoi ?

L’écart des salaires entre les femmes et les hommes est en moyenne de 25%. C’est du côté des raisons qui mettent les femmes et les hommes en situation inégale sur le marché du travail qu’il faut chercher les causes de l’écart des salaires et de sa persistance : les femmes sont sur-représentées parmi les emplois non qualifiés et les emplois à temps partiel.

Aminatou Haidar, la Ghandi du Sahara

Lundi, 15 Février, 2010
Logo

 

"J'ai le courage de ma conviction de continuer à défendre la cause de l'autodétermination du peuple sahraoui. Je ne renoncerai jamais malgré les menaces d'emprisonnement, d'enlèvement, de torture et d'exil". Aminatou Haidar.

 

LFM : des programmes, une équipe.

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

A ne pas manquer : tous les jeudis à 17h, « Femmes à vous la parole »

Une véritable libre antenne qui présente ces femmes qui agissent au quotidien (présidentes d'associations, infirmières, chef d'entreprises, ...), présentée par Samia DECHIR. Mais aussi, « Face à L », le vendredi à 18h, présentée par Lahbid Eddaouidi, fondateur.

Composée d’une équipe mixte, la radio compte de plus en plus de salariés. La mixité est de rigueur pour une radio qui se veut populaire et actrice de l'évolution des mœurs.

Le droit à l'avortement, un acquis toujours remis en question

Lundi, 17 Août, 2009
Logo


La loi Veil, comme le droit à la contraception, a été un véritable combat pour les  mouvements féministes Français, des années de lutte et de conscientisation de la société Française ont été nécessaires.

Rappelons-nous qu’avant 1965 une femme, en France, avait besoin de l’autorisation de son époux pour travailler ou ouvrir son compte bancaire. Les mouvements féministes (MLF, Planning Familial), médecins, artistes et anonymes ont eu le courage et la détermination  de mener le combat pour la défense des femmes à disposer de leur corps. On se rappelle  du « Manifeste des 343 avortées ».