250 femmes hissent la voile du développement


Lundi, 16 Novembre, 2009
Logo

Gaoua, capitale de la Région du Sud-ouest du Burkina Faso. Ville aux milles et une collines, Gaoua prolifère de sites touristiques tout en profitant d’un climat clément et d’une grande diversité culturelle. Cet havre de paix aux allures modernes et à l'hospitalité légendaire héberge en son sein des soldats pour le développement hors paire.

Au quotidien, les fils, les filles et amis de la commune urbaine de Gaoua travaillent avec dévouement et entrain pour son développement faisant ainsi appelle à un nombre de force de compétence conséquent. Depuis 2002, une association fait la fierté et la jeunesse de Gaoua : l'Association Gbèring Bouo- Bafou (en langue Birifor) littéralement traduite par « Prépare ta vie de demain ». l'AGBB est composée de 250 femmes aux multiples compétences, 250 soldats du bien- être et du développement durable.

Leur rôle ? : Mobiliser et sensibiliser les femmes pour qu’elles participent activement et de manière efficiente aux activités de développement socio-économique et culturelle. Ce qui se traduit par un engagement dans l'éducation et la conscientisation en matière d'hygiène, de malnutrition, de lutte contre le paludisme. Autre objectif  de l’AGBB : faire de ces guerrières l’avant-garde de la prévention sur les IST (Infections Sexuellement Transmissible) et le VIH (Virus de Immunodéficience Humaine).

C’est avec détermination et réussite en matière  d’améliorations des conditions de vie, que l’association Gbèring Bouo- Bafou s'investit physiquement, matériellement et financièrement dans des projets d'intérêts généraux sans contrepartie. Il en est ainsi des prestations bénévoles de service de nettoyage et d’assainissement des places et lieux publics etc... En matière de prévention sanitaire, les séances ont lieu dans cinq secteurs de la ville afin d’étendre l’envergure de leur champ d’action. Informer sur les avantages du dépistage, sur la prise en charge communautaire, sur ce qu’est les plannings familiaux et les services qu’ils offrent reste le B-A BA d’une campagne de proximité incisive. Dans ce suivi au quotidien L’AGBB met également un point d’orgue sur l'hygiène alimentaire et sur l’utilité de la moustiquaire imprégnée, qui reste l’un des outils de base pour lutter la propagation du paludisme.

Autant d'efforts pour permettre aux populations actuelles de vivre longtemps en bonne santé, en vue de léguer à leurs progénitures, un Gaoua sain où il fait bon vivre.

Ouagadougou-Burkina Faso.

Nous sommes solidaires de ce travail  à la recherche de + de justice et de + de réduction des inégalités

par le biais  d'une formation permanente.

Bravo aux femmes, mais pourquoi les hommes ne sont-ils pas aussi présents et actifs sur le terrain? Tout le monde devrait prendre ces problèmes à bras le corps, c'est possible, juste la volonté de le faire.

Dans toutes les sociétés les femmes (pourtant si martyrisées et décriées), ont été le moteur des avancées sociales et humaines pendant que leurs hommes se retranchent derrière des combats d'arrière garde.

Une fois de plus ce sont les femmes qui s'organisent et avancent

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.