Medina Kone »

Medina Kone


20 ans après la Création des Maisons des potes, où en est la jeunesse des quartiers ?

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

20 ans d’actions des maisons des potes, état des lieux dans nos quartiers, quelles solutions proposer ? Quel avenir pour le monde associatif ? Telles sont les sujets traités lors des rencontres nationales des Maisons des potes qui se sont tenus le 4 juin dernier au stade de France.


Que d’émotions!

Médina Koné: 

Je suis un peu émue, parce que j’ai connu la Fédération dans les années 90. J’étais une simple militante associa- tive, puis j’ai vu l’association grandir. Vingt ans, ce n’est pas rien. Chaque année était une victoire ; chaque année, c’était un pas, une lutte. Vous allez voir que beaucoup de choses ont été faites et qu’il reste encore beaucoup de combats à mener pour les années à venir.

 

Crèches : pas de bébés à la consigne !

Lundi, 16 Août, 2010
Logo

 

Que ce soient les papas ou les mamans, il y a un souvent un parent qui doit sacrifier sa «carrière professionnelle» pour prendre soin de l’enfant qui n’a pas eu sa place en crèche. en France, ce sont les femmes qui majoritairement, sont contraintes de rester à la maison s’occuper des enfants avant qu’ils n’entrent à l’école à l’âge de 3 ans. C’est ainsi qu’une mesure apparemment neutre, l’ouverture de crèches, pourrait permettre aux femmes de concourir à égalité avec les hommes pour les promotions au sein des entreprises. mais ouvrir des nouvelles places en crèche cela a un coup et pour en faire l’économie, le gouvernement a suggéré qu’on rogne sur le personnel encadrant, ce qui a déclenché un mouvement de résistance sans précédent au sein des crèches françaises.


On croyait les chérubins protégés et choyés dans les structures d’accueil mais depuis la publication du décret assouplissant les conditions d’accueil dans les crèches et haltes garderies, c’est fini.

Les nouvelles féministes passent à l’attaque !

Lundi, 17 Mai, 2010
Logo

 

Caissières, femmes de ménage, intérimaires... Ces femmes surexploitées ont décidé de se battre pour obtenir de meilleures conditions de travail. 

  (source image :http://www.sudeducation.org) 

 

Les garçons aussi tombent enceinte !

Lundi, 17 Mai, 2010
Logo

 

C’est du moins la vision décalée que proposent le ministère de la Santé et des Sports et l’Inpes dans une campagne de communication visant à sensibiliser les jeunes sur les divers modes de contraception.


Après avoir testé les messages alarmants pour toucher les jeunes, place aux spots décalés dans lesquels de jeunes hommes se retrouvent dans des situations d’habitude réservées... aux femmes. Dans l’un d’eux par exemple, le téléspectateur est témoin d’une scène ahurissante dans laquelle un jeune homme se retrouve les jambes en l’air, sur une table d’accouchement. Il grimace, souffle et a l’air de sérieusement souffrir. Il est supposé accoucher! À ses côtés, son grand frère lui tend la main pour le soutenir.

« Il y aurait moins d’écart entre les établissements si les élèves étaient plus mélangés »

Mercredi, 8 Septembre, 2010
Logo

Marie Duru-Bellat est une sociologue, professeur de sciences de l’éducation à l’université de Bourgogne . Son principal ouvrage est « Sociologie de l’école » co-écrit avec Agnès Van Zanten et publié en 1999. Elle répond à nos questions sur les ZEP et les possibilités d’évolution de ces zones d’éducation pas si prioritaires que ça…

Médina Koné : Que pensez- vous de l’idée de démanteler les Z.E.P ?

 

Les agents de polices qui refusent d’enregistrer les plaintes sont hors la loi !

Lundi, 17 Août, 2009
Logo

Dans toute la France, des citoyens se sont portés volontaires pour devenir « Testeur de République ». Pour ces personnes, il leur parait inadmissible que la France ne soit pas la même pour tous. Ibrahim Keita Sorel, président de l’association Banlieue du Monde n’a jamais baissé les bras face au refus d’enregistrer les plaintes de certains officiers de polices…

 

S’engager dans un testing de night club n’est pas une mince affaire : il faut s’organiser  en groupes ethniques et vestimentaires, affronter l’implacable vigil ou physionomiste, digérer les raisons abominables  justifiant l’« apartheid » dans l’accès aux loisirs, ne pas se faire démasquer, veiller tard et enfin faire les démarches légales qui permettent de valider un testing.

Interview : Tiken Jah Fakoly, « Yes en Afrique, we can ! »

Lundi, 17 Août, 2009
Logo

Internet véhicule les pensées du monde occidental mais, en Afrique, ce sont les griots et les artistes qui portent la parole et la volonté du peuple. Entre deux enregistrements, l’influent chanteur ivoirien de reggae, Tiken Jah Fakoly, nous explique sa vision de la fin du conflit ivoirien. 


Médina Koné : Dans les albums « Mangercratie »  et « Cours d’histoire » , vous dénonciez l’évolution du conflit ivoirien. Comment ont réagi les populations ?

Intreview croisée « Testing Hervé Bedou, Abdoulaye Marega, Monsieur Cissé »

Lundi, 17 Août, 2009
Logo

Discriminés, révoltés mais engagés, voici les témoignages de quelques Testeurs de République.

 

Médina Koné : Comment avez-vous subi la discrimination ?

 

Hervé Bedou : J’ai répondu par téléphone à une annonce parue dans le Parisien. La société Arès cherchait des agents de sécurité pour l’aéroport de Roissy Charles de Gaulles. L’entretien téléphonique a tourné au vinaigre lorsque la recruteuse m’a dit qu’une carte d’électeur (induisant la nationalité française ndlr)  était obligatoire pour avoir le poste. »

Emplois fermés : ils ont dit....

Lundi, 17 Août, 2009
Logo

Interrogés lors de la manifestation du 1er mai dernier, plusieurs responsables syndicaux et politiques nous ont exprimé leurs points de vue sur l’ouverture des emplois fermés. EXTRAITS…

 

Gérard Ascieri, Président de la Fédération Syndicale Unitaire :

 

« Il n’y a pas de raison de limiter, aux ressortissants de l’espace économique européen, l’accès aux emplois d’enseignants. Le résultat est qu’un certain nombre de collègues sont condamnés à la précarité… ça ne changerait rien à la République et aux règles de la République de faire changer tout ça ».

 

Jean Claude Mailly, Secrétaire Général de Force Ouvrière :

 

Ils ont dit non aux discriminations de jour comme de nuit… Interview croisée de testeurs de boîtes de nuit

Lundi, 17 Août, 2009
Logo

Aujourd’hui, le citoyen lambda et les entreprises s’approprient la méthode du testing initiée par SOS Racisme. Depuis sa campagne « les discriminations tuent les talents » lancée en 1999, l’association mène de nombreuses opérations, notamment devant des discothèques, pour alerter l’opinion publique. Sarah Anzilotti, citoyenne et témoin d’actions discriminantes, Machiatta Ismaël, militante à SOS Racisme plaignante, et Rachid Baloul, militant à Sos Racisme et plaignant, racontent leur engagement de « testeurs de République » en discothèque.

 

Pourquoi vous êtes vous engagés dans les testings ?


Sarah : « L’un de mes proches me parlait de cette nouvelle technique de lutte contre les discriminations qui serait vraiment utile pour la société, ça m’a plu, je me suis engagée ».