Racisme »

Racisme


Quand les députés relaient le combat de la FNMDP à l’Assemblée nationale !

Jeudi, 26 Décembre, 2013
Logo

Les difficultés procédurales rencontrées par les Maisons des Potes dans la poursuite des auteurs de tweets racistes et sexistes ont été relayées à l’Assemblée Nationale à notre demande.

 

Twitter tisse sa toile sur l’incitation à la haine raciale

Mercredi, 25 Décembre, 2013
Logo

Florilège parmi plusieurs centaines de tweets, voici les illustrations de l’incitation à la haine raciale, à l’appel au crime dont a été victime une jeune militante antiraciste les 14, 15 et 16 septembre 2013.

« Elle mérite une belle tournante sans GHB »; « Dis @XX, tu pèses combien ? C’est pour avoir la dose approximative de GHB à prévoir. » ; « @XX Toi, la suceuse de bougnoules, tu feras partie du voyage, on y veillera » ; « C’est où qu’on s’inscrit pour le viol collectif de @XX ? » ; « salopes, allez hop, direction chez les #Femen puis terminus #Auschwizt » « Encore une male baisée, frustrée, arrogante et méprisante Demandons à Taubira l’islamophile le droit à la lapidation !

Twitter : le réseau social héberge la haine raciale

Mardi, 24 Décembre, 2013
Logo

« #UnBonJuif est un juif mort » ; « #UnBonJuif est un juif qui sent le cramer » ; « #UnBonJuif torture 6 petits Palestiniens tous les matins » sont les commentaires [tweets] que publiait le réseau social Twitter, en octobre 2012.

Ce ne sont là que des exemples parmi d’autres tout aussi nauséabonds. Aussitôt, les organisations antiracistes réagissent : elles demandent au réseau social de retirer ces propos racistes. Sous couvert de liberté d’expression, Twitter rappelait qu’elle est soumise aux lois américaines et qu’elle ne peut porter atteinte à une liberté fondamentale. Néanmoins, les utilisateurs du réseau social sont en France et porte atteinte aux lois françaises.

 

Colmar, des tags racistes

Mardi, 24 Décembre, 2013
Logo

Au mois d’Avril, la plupart des Français vont chercher des chocolats. Les néo-nazis, eux, célèbrent, à leur singulière manière, la naissance et le décès d’Adolf Hitler. Une vénération morbide qui se traduit notamment par des profanations de cimetières. Ces jeunes de l’extrême droite qui ne font pas la fête comme les autres : le 3 mars 2009, des jeunes lycéens décident de célébrer l’anniversaire de l’un d’eux, en dégradant les murs de la ville de BARR, dans le Bas-Rhin, à l’aide de pochoirs téléchargés sur le nauséabond site néonazi MNSF.

Ces 3 jeunes réitèrent l’expérience dans la nuit du 14 au 15 avril 2009 pour fêter l’obtention du permis de conduire de l’un d’eux. Celui-ci reconnaît avoir acheté des bombes de peinture et avoir dégradé divers endroit dont les murs de la mosquée, les enquêteurs ont révélé qu’il été inscrit sur la porte d’entrée de la mosquée de la maison de l’association Franco-Turque les mentions suivante. «Islam dehors» et « Islam raus 6 » ; une croix gammée y était associée. Leur action était préméditée.

Le racisme ne se confond pas avec le Patriotisme !

Vendredi, 24 Janvier, 2014
Logo

Pratiquant avec ferveur la préférence nationale dans sa commune, Catherine Mégret se rendait coupable de discrimination réprimée par les textes de la République qu’elle représentait et qu’elle se devait d’honorer.

 

En 1998, un an après son élection au mandat de maire de Vitrolles, avec le soutien inconditionnel de son adjoint, Hubert Fayard, Catherine Mégret avait réservé une «prime de naissance» d’un montant de 5000 francs aux enfants nés de parents français ou ressortissants de la communauté européenne et habitant dans la commune.

 

Cap d’Agde : le racisme mis à nu

Lundi, 20 Janvier, 2014
Logo

En mars 2001, répondant à une demande de réservation dans le Camping les chênes, Jean-Christophe Collin, propriétaire du camping, écrivait : « contrairement à la majorité de nos collègues nous continuons à accepter des groupes de jeunes, mais pas de « groupe composé de plus de 50% d’enfant de couleur afin d’éviter les clans. » En août 2003, le vice-président de SOS Racisme était alerté par un salarié travaillant dans le secteur de la location d’appartements et de chambres d’hôtels pour touristes que des discriminations étaient commanditées aux personnes chargées de réceptionner les appels des vacanciers ou de les accueillir à l’agence immobilière dans la commune du Cap d’Agde.

Sur ordre d'agences immobilières et d’hôtels, la responsable de la centrale de réservation de l’office du tourisme du Cap d’Agde donnait à ses employés une liste de 8 agences de la ville refusant catégoriquement de prendre les réservations des touristes aux « noms à consonance maghrébine ». Ces personnes sont alors dirigées vers d’autres agences immobilières « moins exigeantes ».

Le tri ethnique ne s’arrête pas aux portes des prisons

Vendredi, 10 Janvier, 2014
Logo

« Bloc A pour les «Occidentaux», bloc B pour les «Africains», bloc C pour les «Maghrébins» et Bloc D pour les asiatiques et «reste du monde». C’est ainsi [qu’étaient] répartis des détenus à la prison de la Santé, à Paris » avait dénoncé le vice-président de SOS-Racisme en déposant plainte, en juillet 2000.

« Cela fait des années que cet état de fait est connu. On les sépare, dit-on, pour des raisons de sécurité » déclarait Marie LAURAS, déléguée du SNEPAP/FSU (syndicat national des personnels de l’administration pénitentiaire) a confirmé l’existence de ces blocs. Michel Flauder, nous livre l’histoire de ce Maghrébin de 25 ans, né en France, incarcéré avec une personne débarquant du Maghreb, ou de ces Antillais qui dépendent du bloc des «Africains».

 

L’affaire Kokou : le racisme tue

Jeudi, 9 Janvier, 2014
Logo

Gustave Kokou, étudiant en philosophie d’origine togolaise, se rendait à la gare du village de Mortefontaine-en-Thelle (l’Oise) lorsqu’il croise son voisin, David Dumont. Celui-ci, accompagné de sa concubine, lui propose alors de monter dans sa voiture…

En route, David Dumont s’arrête chez les Bonnefis, famille de sa compagne, pour la déposer. Il sort de sa voiture, une violente altercation éclate entre les concubins. Antoine, frère d’Estelle, sort de chez lui, une arme à la main, se dirige vers son beaufrère et tire. David tombe. Gustave sort à son tour de la voiture pour le secourir, il prendra lui aussi deux balles, mortelles.

 

Lorsque cette tragédie se produit, le 7 janvier 1998, une question revient incessamment : pourquoi Gustave Kokou est-il mort ?

 

James Dindoyal : qu’il est loin le soleil…

Mercredi, 8 Janvier, 2014
Logo

 

James Dindoyal, jeune mauricien de 24 ans, était venu en France en 1990 puis, toujours vers le nord, il est allé au Havre, en quête de travail pour vivre ... survivre ? À défaut, il poursuivrait plus loin… En Angleterre, peut-être ? Lui – qui venait du pays du soleil et des lagons paisibles – aurait pu, en connaissance de cause, répondre au chanteur que « la misère n’est pas moins pénible au soleil »… Mais James Dindoyal n’était pas contrariant.

Ses aïeux indiens étaient venus à Maurice pour travailler dans les champs de cannes car depuis l’abolition de l’esclavage, à partir de 1833 sur l’île, les africains avaient fuit ce travail de forçats pour devenir artisans ou pêcheurs. L’industrie sucrière avait besoin de bras bon marché et les anciens négriers allaient les chercher aux Indes. Tel un terrible cyclone qui broie les vies sur des générations, sans répit ni regrets, l’exil est-il une malédiction dédiée ?

 

 

Adecco restauration : discrimination et fichage ethnique au menu

Jeudi, 5 Décembre, 2013
Logo

 

« PR1 : bonne présentation • PR2 : mauvaise présentation • PR3 : type maghrébin • PR4 : noir » : tel est le fichage ethnique des candidats dont est accusée la société d’intérim Adecco.

 

En décembre 2000, SOS Racisme est alertée par un employé de la société ADECCO que ses chargés de recrutement avaient pour consigne de ficher les intérimaires selon leur couleur de peau (PR4 pour les noirs) pour satisfaire aux ordres des clients qui réclamaient des «BBR» (blancs).