Abdoul-Karim Cissé »

Abdoul-Karim Cissé


Un poète à Montigny-les-Bretonneux

Jeudi, 28 Mars, 2013
Logo

A Montigny-les-Bretonneux, les marcheurs ont rencontré un élu particulièrement motivé par les échanges interculturels et intergénérationels.

 

Nouvelle étape du quatrième Tour de France de l’Egalité, les marcheurs sont allés à la rencontre de Yaya Dianka, conseiller municipal de la ville de Montigny les Bretonneux (78) depuis 2008. Mais aussi écrivain et acteur associatif dans les Yvelines.

 

Place aux jeunes !

Jeudi, 28 Mars, 2013
Logo

Lorsque le Conseil Jeunes de Roubaix rencontre les marcheurs du Tour de France de l’Egalité, c’est pour parler citoyenneté et laïcité.

 

Place aux jeunes !

Jeudi, 28 Mars, 2013
Logo

Lorsque le Conseil Jeunes de Roubaix rencontre les marcheurs du Tour de France de l’Egalité, c’est pour parler citoyenneté et laïcité.

 

Montpellier, Narbonne : même combat

Jeudi, 28 Mars, 2013
Logo

A Montpellier, la Maison des Potes renaît. A Narbonne, la maison des potes est un véritable phare dans la ville. Etape marathon en une journée en terre d’Hérault.

 

La Maison des Potes de Montpellier est implanté dans le quartier de la Paillade et à l’université de Montpellier. Sous la responsabilité de Kheira, la Maison des Potes vient en aide aux populations immigrées pour la traduction des documents administratifs.

 

Accompagner les jeunes à Pont-de-Claix

Mercredi, 27 Mars, 2013
Logo

Première visite du Tour de France de l’Egalité à Pont-de-Claix, dans la banlieue sud de Grenoble. Un débat sur l’insertion économique des jeunes enlevé et contradictoire.

 

Un débat a été organisé à Pont de Claix avec une association implantée dans le quartier des Iles de Mars. Au cours de cette étape, les marcheurs du Tour de France de l’Egalité ont rencontré l’équipe de SOS Racisme Grenoble qui avait eu des échanges avec les associations antiracistes à Turin lors d’un tour en caravane, en partenariat avec la Maison des Potes de Grenoble.

 

« C’est l’école qui doit former les enfants »

Dimanche, 28 Octobre, 2012
Logo

Se définissant comme « rappeur identitaire », un positionnement qui pourrait être contradictoire à celui du magazine, l’artiste Medine apporte son soutien à la proposition des maisons des Potes sur la laïcité. Et ceci de façon très clairvoyante.

 

La proposition d’enseigner la laïcité à l’école serait une bonne idée selon toi ?

« C’est l’école qui doit former les enfants »

Dimanche, 28 Octobre, 2012
Logo

Se définissant comme « rappeur identitaire », un positionnement qui pourrait être contradictoire à celui du magazine, l’artiste Medine apporte son soutien à la proposition des maisons des Potes sur la laïcité. Et ceci de façon très clairvoyante.

 

La proposition d’enseigner la laïcité à l’école serait une bonne idée selon toi ?

Saint Brieuc bouge au rythme de son festival hip-hop

Vendredi, 26 Octobre, 2012
Logo

Dans une salle garnie et  une ambiance bonne enfant, l’association Unvsti a organisé un festival de danse hip-hop réussi. Résumé des moments marquants de ce moment de fête.

Tous les ingrédients étaient là pour faire de la soirée un moment de convivialité et de partage. Ce samedi 30 juin 2012 à la salle du Steredenn à Saint-Brieuc, près de 3000 personnes étaient réunies autour du festival « Zéro à la tolérance zéro » de haute voltige.  Une soirée étaient animée par Dj’s Marrrtin et T-sia, les speakers Momoze et Youvalqui ont apporté décontraction et bonne humeur.

Phil Darwin : Attribution des logements sans distinctions aucune

Jeudi, 18 Octobre, 2012
Logo

Phil Darwin est acteur et humoriste. De par ses voyages autour du monde, il est certainement l’un des premiers témoins des difficultés qu’éprouvent certains pour se loger. Il s’exprime ainsi sur les discriminations au logement et réagit à la proposition d’anonymisation des candidatures aux organismes HLM.

C’est par le rire que Phil Darwin fait passer ses messages. Celui qui dit être venu en France en « passant par le fleuve Congo » a apporté son sourire et sa gouaille aux quatre coins du monde pour faire rire avec talent sur tous les clichés que nous avons sur l’Autre. Un moyen de faire avec des caricatures et ainsi sensibiliser sur les problèmes.

Un écrivain pour la fin de la souffrance des sans-papiers

Dimanche, 14 Octobre, 2012
Logo

Le poète Leonardo Meniconi Pantoja a vécu sous la dictature du Génral Pinochet.  Son écriture se tournant toujours vers la luttte contre des injustices, il s’exprime sur le des droits des travailleurs sans-papiers en France, et d’ailleurs.

Résistance. C’est le maître mot de Leonardo Meniconi Pantoja. Ayant grandi sous la dictature du général Pinochet, « Leo » a toujours écrit. « Depuis que j’ai 8 ans, j’ai écrit sur tout ce que je voyais. J’avais beaucoup d’idées dans la tête. Il suffisait de voir autour de soi et le mécontentement des gens qui vivaient sous la dictature et la répression pour trouver l’inspiration.» A l’époque, l’expression n’était pas libre. Qu’importe, Leo ruse. « Pour faire face aux risques, j’ai utilisé la métaphore et d’autres figures de styles.