Place aux jeunes !


Jeudi, 28 Mars, 2013
Logo

Lorsque le Conseil Jeunes de Roubaix rencontre les marcheurs du Tour de France de l’Egalité, c’est pour parler citoyenneté et laïcité.

 

La « roubasienneté ». Kézako ? C’est tout un concept développé lors du débat avec le Conseil jeune de Roubaix. La ville est la plus jeune de France et aussi la plus pauvre selon Badir, le président du conseil. Pourtant, la vie associative est extrêmement active. Le conseil des jeunes auquel ont participé une dizaine de jeunes en est l’exemple. Le grand complexe qui leur sert de salle de réunion l’est aussi. Pour Badir cette roubaisienneté, c’est justement cette capacité à porter les choses haut et fort et ce sentiment de citoyenneté qui animent les jeunes actifs. « Roubaix n’est pas une ville comme les autres », ajoute-t-il.

 

Le coordinateur du réseau Slimane Tirera, a fait un parallèle entre les difficultés des jeunes roubaisiens et de Seine-Saint-Denis. De la région parisienne au Nord, un grand nombre de jeunes demeure en situation défavorisée. Les associations doivent faire face.

 

Ce conseil des jeunes a aussi été l’occasion de revenir sur les Universités d’automne de la Fédération Nationale des Maison des Potes. Les participants sont largement revenus sur le débat qui fait beaucoup parler : la laïcité. Badir a évoqué un tabou qui fait qu’il est dorénavant difficile de parler de religion de façon apaisée.

Abdoul-Karim Cissé

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.