« C’est l’école qui doit former les enfants »


Dimanche, 28 Octobre, 2012
Logo

Se définissant comme « rappeur identitaire », un positionnement qui pourrait être contradictoire à celui du magazine, l’artiste Medine apporte son soutien à la proposition des maisons des Potes sur la laïcité. Et ceci de façon très clairvoyante.

 

La proposition d’enseigner la laïcité à l’école serait une bonne idée selon toi ?

Il n’y a rien de plus nécessaire à l’heure actuelle, à l’heure de questionnements sur les pratiques d’ordre privées et publiques, etc. Je me souviens avoir fait un exposé en cours de communication sur la laïcité. J’avais eu 17 sur 20. J’avais pris le temps de redéfinir la laïcité, certains commençaient à découvrir ce qu’était ce concept alors que j’étais en classe de première. Si on se pose des questions alors qu’on arrive en fin de cycle scolaire, c’est qu’il y a un problème. Je pense ce serait pas mal qu’on redéfinisse dès le collège ce qu’est la laïcité. Cela va susciter des débats et des questions. Malheureusement, les professeurs sont très dans leur programme. Il faut qu’ils terminent le programme pour l’année scolaire et ils peuvent manquer de temps. C’est dommage car ils ne peuvent pas laisser libre cours à des débats. Ce serait bien qu’ils intègrent à leur cours quelques discussions ouvertes pour que les élèves puissent discuter de la laïcité.

 

Faudrait-il aller plus loin ?

Oui on peut en allant enseigner les religions davantage. Ne serait-ce qu’à titre informatif. On ne demande pas de rentrer dans les détails des courants de pensée de chaque religion. Les détailler de façon globale, en parler, voir les sensibilités de chacun dans la classe, susciter encore une fois le débat dans les classes. Car on a l’impression encore une fois quand on évoque ces sujets-là à l’école que c’est crispé. C’est en mettant des barrières et des tabous que l’on crée la suspicion chez les élèves. Ce qui pousse à s’auto-former. C’est l’école qui doit former les enfants.

 

Que représente la laïcité à tes yeux ?

Ce n’est pas ce que cela représente à mes yeux. Je parle en termes de définition dans son sens propre. Dans ce cas-là, elle garantit ma sécurité d’exercer ma religion. Je le vois dans son sens pur. Je ne le vois pas dans un sens terni ou dérivé. Si on revenait à ce sens premier, je crois qu’il y aurait beaucoup moins de problèmes.

 

 

Abdoul-Karim Cissé 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.