banlieue »

banlieue


Une mauvaise image produit de l’exclusion sociale

Mercredi, 27 Novembre, 2013
Logo

 

Didier Lapeyronnie considère que le problème de l’image des jeunes est une difficulté majeure des banlieues.

 

Accompagner les jeunes à Pont-de-Claix

Mercredi, 27 Mars, 2013
Logo

Première visite du Tour de France de l’Egalité à Pont-de-Claix, dans la banlieue sud de Grenoble. Un débat sur l’insertion économique des jeunes enlevé et contradictoire.

 

Un débat a été organisé à Pont de Claix avec une association implantée dans le quartier des Iles de Mars. Au cours de cette étape, les marcheurs du Tour de France de l’Egalité ont rencontré l’équipe de SOS Racisme Grenoble qui avait eu des échanges avec les associations antiracistes à Turin lors d’un tour en caravane, en partenariat avec la Maison des Potes de Grenoble.

 

La culture en questions

Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Interventions du public suite à la table ronde culture des Universités d'automne.

Ayette, Marseille
 Nous avons des médias locaux qui n'ont absolument aucun financement et qui arrive à faire un travail formidable. Je pense au Bondy blog, je pense à made in Marseille car je viens de cette ville. Ils font un travail de terrain formidable et qui ne passe pas  son temps à pointer du doigt ce qui est négatif dans les quartiers dits sensibles.   
 Bruno, Bordeaux

La représentativité en question

Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Rokhaya Diallo nous livre ses impressions de chroniqueuses, sur le traitement médiatique réservé aux quartiers et à ses habitants.

Il y a vraiment un travail à accomplir qui me semble très important. D'autant plus que je suis amenée par mes activités professionnelles à régulièrement intervenir. Et c'est vrai que j'ai souvent un sentiment de solitude. Je suis une femme, noire, ayant vécu en banlieue…

CONFÉRENCE DE PRESSE de Samuel THOMAS ce mercredi 28 mars à 11h

Mardi, 27 Mars, 2012
Logo

CONFÉRENCE DE PRESSE de Samuel THOMAS ce mercredi 28 mars à 11h Café de l’Homme 17, place Trocadéro 75016 Paris Les maisons des potes organisent F.L.E.U.R pour la banlieue Réponses des candidats à l’élection présidentielle

Le désamour de la banlieue pour l’élection présidentielle n’est pas une fatalité. Nous avons obtenu les réponses à nos 10 propositions de tous les candidats républicains qui présentent un projet alternatif à celui de l’actuelle majorité. A Paris, ce Mercredi 28 mars le rassemblement (F.L.E.U.R) aura lieu sur le parvis des Droit de l'Homme place du Trocadéro à 12h30. Nous rendrons public les réponses de ces candidats. Des réponses de différentes qualités à nos 10 propositions concrètes, et chiffrées pour Faire de l’Egalité, une Réalité.

Stéphane Hessel : « Après l'indignation, il y a l'action. »

Mercredi, 27 Mars, 2013
Logo

 

En hommage à Stéphane Hessel, Pote à Pote republie l'entretien qu'il avait accordé à notre journaliste avec beaucoup de gentillesse et de disponibilité en janvier 2011.


Comment s’indigner concrètement au quotidien ?
Si vous êtes suffisamment clair sur les raisons pour lesquelles vous êtes indigné, il faut prendre contact avec ceux qui pensent comme vous, que ce soit une organisation non gouvernementale ou un parti politique, et militer. C’est-à-dire s’agiter, rencontrer des gens, parler les uns avec les autres, veiller à ce que le message que l’on porte en soi soit vraiment répandu. C’est la façon la plus utile de s’indigner et d’en tirer une action.

Comment exister si personne ne nous regarde ?

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

Ahmed Madi est éducateur à Marseille et artiste Hip-hop connu sous le nom de Djamajal. A l'affût de l'émergence de la scène culturelle des banlieues, il pointe un manque de visibilité des jeunes des quartiers et dénonce un manque d'intérêt des médias.


J'ai grandi dans les quartiers Nord de Marseille et j'y suis éducateur depuis vingt ans. Je suis également impliqué dans le réseau associatif autour notamment de la musique et de la danse. Pour m'être occupé du groupe de rap Psy4 de la Rime avant qu'il explose sur la scène médiatique, je sais que ce genre de réussite est trop rare dans les quartiers. Cela suscite la motivation de ceux qui poussent derrière, ce qui est une bonne chose, mais aussi de la frustration.

Abd Al Malik : « Changer le regard qu’on porte face à la banlieue car il est biaisé »

Lundi, 5 Juillet, 2010
Logo

Abd Al Malik : rencontre avec un artiste à multiples facettes…

 

Né à Paris en 1975, Abd Al Malik  a reçu pour son album « Gibraltar » les Victoires de la Musique en 2007. Il vient de publier aux éditions « Le cherche Midi » un roman intitulé «  La guerre en banlieue n’aura pas lieu ».

« Changer le regard qu’on porte face à la banlieue car il est biaisé »

Mardi, 7 Septembre, 2010
Logo

Né à Paris en 1975, Abd Al Malik  a reçu pour son album « Gibraltar » les Victoires de la Musique en 2007. Il vient de publier aux éditions « Le cherche Midi » un roman intitulé «  La guerre en banlieue n’aura pas lieu ».

Rencontre avec un artiste à multiples facettes…

Loubna Méliane : Pourquoi choisir un titre aussi positif «  La guerre en banlieue n’aura pas lieu » ?

 

INTERVIEW : Vincent Cespedes. « En banlieue, l’école sert à naturaliser l’échec »

Jeudi, 17 Décembre, 2009
Logo

Vincent Cespedes, philosophe, écrivain, directeur de la collection « Philosopher », chez Larousse a enseigné la Philosophie en ZEP de 1997 à 2002. Il revient pour Pote à Pote sur son expérience de Prof et nous dit pourquoi il est urgent de réformer la pédagogie et la formation des enseignants pour adapter l’école à son nouveau public.

V.M : Diriez-vous comme certains observateurs que l'école est malade?

V.C : Oui, l’école est malade parce qu’elle est complètement inadaptée à son public et parce qu’elle est incapable de relever les défis de demain.

C’est d’abord une maladie d’adaptation à un public qui s’est massifié, depuis 30-40 ans, avec une population qui n’est plus celle d’avant : « de bons petits écoliers modèles ».