La représentativité en question


Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Rokhaya Diallo nous livre ses impressions de chroniqueuses, sur le traitement médiatique réservé aux quartiers et à ses habitants.

Il y a vraiment un travail à accomplir qui me semble très important. D'autant plus que je suis amenée par mes activités professionnelles à régulièrement intervenir. Et c'est vrai que j'ai souvent un sentiment de solitude. Je suis une femme, noire, ayant vécu en banlieue…

 Ma seule présence permet de remplir plusieurs cases ! Et ce sentiment de solitude me donne l'impression, qu’au lieu d’essayer de corriger un système qui n'est absolument pas égalitaire, notre société préfère faire de l'emblème, du symbole, sans forcément poser la question du pourquoi. Pourquoi quand on fait un débat sur les quartiers populaires, les principaux concernés n'ont pas le droit à la parole ? Pourquoi quand on fait un débat sur la question du foulard, pendant plus de vingt ans, on n’a jamais vu de femme voilée s’exprimer, alors que ce sont les premières citoyennes concernées ? Il y a un vrai gros travail à faire au sein des réactions, pour ouvrir leurs carnets d’adresses. Car elles sollicitent toujours les mêmes bons clients, par facilité et par manque de temps. On ne peut pas non plus complètement accabler les journalistes. La solution serait de peut-être constituer une base de données, qui permet aux médias sur différents sujets, d’avoir des intervenants issus des quartiers populaires. Car ce ne sont pas seulement des experts des questions qui sont relatives à ces mêmes quartiers. Puis après sur la question des discours, c'est vrai que j'ai souvent l'occasion d'entendre des choses qui me font vraiment sortir de mes gonds. On pense par exemple à l'affaire Guerlain, où la journaliste est restée bouche-bée face à des propos qui étaient là pour le coup explicitement racistes. Qu'est-ce qu'on fait dans ces cas-là ? Est-ce que les journalistes ne devraient pas être formés, pour pouvoir réagir à temps, le cas échéant, face à des propos quand ils dépassent le cadre légal ?

 

Rokhaya Diallo

  

Rokhaya Diallo

Diplômée en marketing, Rokhaya Diallo est la fondatrice des Indivisibles. Elle est chroniqueuse TV et radio. 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.