Linda B »

Linda B


Régularisation des travailleurs sans papiers : le combat continu !

Vendredi, 17 Juin, 2016
Logo

Sissoko Anzoumane porte-parole du collectif des sans-papiers 75 s’exprime sur la régularisation par le travail des étrangers. Les démarches pour obtenir un titre de séjour sont  encore très longues et difficiles en France  mettant souvent  les sans-papier dans une situation de précarité extrême.

Pendant  les années 60  les étrangers  venaient avec une carte d’identité de leur pays et pouvaient travailler sans carte de séjour. Tout à changer en 1974 avec l’apparition du système de titre de séjour. Dans les années 1996 le mouvement des sans-papiers est né. Il fallait à cette époque attendre l’examen de son dossier de régularisation pendant très longtemps pour avoir une réponse. Entre 1996 et 1998 la gauche a émis l’idée d’obliger la présence de 10 ans sur le territoire français pour demander la naturalisation car il y avait beaucoup de demande.

La régularisation massive

Vendredi, 17 Juin, 2016
Logo

Sabrina Alaouchiche responsable du réseau  européen “united for equality” réclame une régularisation massive des travailleurs sans-papiers ce qui améliorerait considérablement leurs conditions de vie.

 

Vers une solution plus juste

Vendredi, 17 Juin, 2016
Logo

Laurent Grandguillaume député de la Côte-d'Or soutient l’amendement de la Maison des Potes qui vise à rendre obligatoire l’anonymisation des demandes de logement social en France afin de garantir l’égalité des citoyens.

Sur la question de l’anonymisation il y a les effets de tribune, la posture morale et l’action. Lorsque Cécile Duflot était ministre elle a enterré le sujet, il faut donc revenir à la charge et pouvoir déposer un amendement en obtenant le soutien d’autres parlementaires. Il faut trouver des points d’appuis pour le défendre, le porter et le faire adopter car c’est une question importante qui permettra de lutter contre les injustes. C’est important mais ce n’est pas suffisant car l’anonymisation n’aboutira pas à lui seul à un système mécanique sans injustice.

 

La normalisation du travail illégal

Vendredi, 17 Juin, 2016
Logo

Sebastien PEIGNEY secrétaire national  de l’Union syndicale Solidaires parle des problèmes que rencontrent les travailleurs sans-papiers pour être reconnu et  obtenir un titre de séjour. Ces difficultés sont souvent dues à  l’employeur qui ne les déclare pas mais aussi du système lui-même.

 Deux lois importantes sur le droit d’asile et le droit du séjour modifient le fonctionnement des préfectures en France, il n’y a pourtant eu aucun débat malgré que cela touche des centaines de millier de sans-papiers. D’autre part un avis a été  rendu par le conseil économique social et environnemental en 2015 concernant les travailleurs détachés.

La Fondation Abbé Pierre favorable à l'anonymisation des demandes d’HLM

Vendredi, 17 Juin, 2016
Logo

La Fondation Abbé Pierre a fait de la lutte contre  le mal logement un de ses combats principaux. Manuel Domergue fait partie de cette association, il défend la proposition d’anonymisation des demandes d’HLM afin de lutter contre les discriminations qui sont encore très présentes en France.

L’anonymisation des demandes d’HLM mérite une implication de long terme comme le fait la Maison des Potes et la fondation Abbé Pierre. Elle est fondamentale si l’on veut lutter contre la crise des logements, si l’on veut trouver des solutions dignes pour les 3.8 millions de personnes qui sont mal logé .Evidement on doit construire des logements mais la solution la plus simple à mettre en œuvre  c’est l’anonymisation.

L’anonymisation des demandes HLM c’est possible !

Vendredi, 17 Juin, 2016
Logo

L’ancienne élue d'Aubervilliers Soumia Zahir qui était en charge des politiques du logement raconte la mise en place de l’anonymisation des demandes HLM effectuée dans sa ville à partir de 2008.

Un des engagements de la campagne municipale d’Aubervilliers était plus de transparence dans l’accès au logement social .La mettre en place n’était pas si simple pour de nombreuses raisons politiques, administratives et technique mais lorsqu’il y a un peu de volonté politique cela est possible.