Nadjib SELLALI »

Nadjib SELLALI


En Espagne, les Marocains rejoignent le rang des électeurs

Jeudi, 5 Septembre, 2013
Logo

Cadeau de départ. Jose Luis Rodriguez Zapatero, premier ministre socialiste espagnol entre 2004 et 2011, a accordé le droit de vote aux ressortissants marocains.

Selon un rapport du Sénat : «En vertu du principe de réciprocité, l’Espagne avait, avant l’élargissement du droit de vote aux ressortissants des pays de l’Union européenne, conclu en 1989 et 1990 des accords avec les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège et la Suède pour que les citoyens de ces quatre pays puissent participer aux élections municipales après trois années de résidence en Espagne.

 

Depuis la transposition de la directive 94/80, seul l’accord conclu avec la Norvège reste applicable.

 

Des soldats de la liberté face à la mort, des guerriers de l'égalité face à leur droit

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Bon nombre de soldats d’Outre-mer périrent sur le front pour libérer la France des entraves du fascisme, mais ceux qui survécurent aux massacres n’avaient aucun état d’âme victimaire. C’est debout qu’ils firent face au colonisateur pour conquérir l’égalité de droit au même titre qu’ils furent égaux face à la mort. Ce combat a laissé des plaies ouvertes,  ravivées par le  nombre d’anciens tirailleurs encore mis au banc de la société.

En 1917, pour recruter des « indigènes » dans l’armée française, Blaise Diagne, unique député noir africain nommé délégué du gouvernement, parcourait l’Afrique en reprenant le slogan « En versant le même sang, vous gagnerez les mêmes droits ». C’est avec cette promesse que des dizaines de milliers d’africains furent enrôlés dans les troupes françaises.  

Du combat politique pour l'égalité aux revendications des indépendances

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

 L’émergence d’une union d’élites politiques africaines, venue de la société civile, comme des hautes écoles française marquera un grand tournant dans l’histoire des indépendances tant par les acquisitions de droits qu’elle a pu acquérir à l’égard d’une France coloniale affaiblie que par sa son idéal universaliste africain.

Tout comme l’Angleterre, au lendemain de la 2nde guerre mondiale, les peuples colonisés sont face à une France détruite, affaiblie économiquement, politiquement et lourdement dévaluée sur la place internationale au détriment d’une Amérique et d’une union soviétique devenues leaders mondiaux anticolonialiste. C’est  dans ce contexte qu’émerge un souffle international de libération du joug colonial motivé, en France, par les communistes et radicaux socialistes.

Un pavé syndical dans la mare coloniale

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

La lutte syndicale fut l’un des axes majeurs de luttes contre les inégalités de droits dans les milieux agricoles, ouvriers et administratifs entre les travailleurs français et africains. Cette force unitaire rejointe à ses débuts par les centrales syndicales de la métropole prendra des dimensions considérable lorsqu’elle prit son envol…

Il faudra attendre la chute du Front Populaire français pour que l’on concède à l’AOF le 11 mars 1937, les conditions d’applications des titres 1 et 2 du livre 3 du Code du Travail métropolitain. Ce timide progrès offrit le droit aux travailleurs instruits de se syndiquer.

Modibo Keita

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Né  le 4 juin 1915 à Bamako, Modibo Keïta fut d’abord un élève talentueux de l'école normale supérieure de Dakar d’où il sortira major avant de devenir un instituteur redouté par les forces coloniale en septembre 1938...

 Il est même dit que ses professeurs le signalèrent comme : « Instituteur d'élite, très intelligent, mais anti-français... Agitateur de haute classe à surveiller de près ».

Interview Tiken Jah Fakoly

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Dire que la France a donné l’indépendance aux pays africains est une insulte faite à nos parents qui se sont battus, au péril de leur vie, pour conquérir leur liberté...

 Nous, qui connaissons un peu ces pages d’histoire, nous pouvons dire que l’indépendance a été arrachée à l’occident et Sékou Touré en est un exemple. Lorsque ce leader politique a réclamé l’indépendance de la Guinée, il s’agissait bien d’une indépendance politique et économique et ça, la France ne l’a pas digérée.

Qui est Richard Quam Ohin

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Chiquita Mathilde Quamba OHIN, Présidente de l’association Mivafed.

Mon père fut un activiste syndical qui a lutté au Togo pour les indépendances  des pays africains colonisés.

Indépendance Africaine ?

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Yera Dembene, Président de la Fédération des Associations Franco-Africaines de Développement.

Mes parents étaient engagés dans la lutte des indépendances au Mali, mais ils se sont vite aperçus qu’il n’y  avait pas de souveraineté nationale. Ils avaient conscience qu’avec la proclamation des indépendances, nous aurions la capacité de nous prendre en charge nous même, même s’il fallait continuer à faire appel à l’aide internationale.

Marie Roger Biloa: Une Afrique doit renaître de ses cendres

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Marie Roger Biloa, Directrice du mensuel Africa International. Elle est également rédactrice en chef du magazine Ici-Les gens du Cameroun.

“Mon père, Germain Tsalla Mekongo,  a été l’une des figures de l’indépendance, il a été ministre de finances dans le premier gouvernement camerounais au lendemain de l’indépendance sous Ahidjo (qui fut placé à la présidence du Cameroun par l'État sans légitimité). Il était issu d’un mouvement d’opposition modéré et non pas radical, sinon il n’aurait pu accéder au pouvoir.

Mamane, une mémoire venu d'Agades

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Comédien et chroniqueur chaque matin, sur RFI, Mamane nous reçoit dans son bureau de la Maison de la Radio pour nous plonger dans les mémoires d’Agades (Niger), là où il est né.

 “Au Niger, de ce que mon père m’a transmis, l’espoir qui habitait tous ces gens, pendant cette période de décolonisation, était un espoir de liberté et de souveraineté de leur pays, ils voulai