étrangers »

étrangers


Etrangers hors U.E. : Peillon les condamne aux contrats précaires

Vendredi, 24 Janvier, 2014
Logo

 

Le 27 août 2013, le ministère de l’Education publiait un décret qui excluait à l’avenir de l’accès aux concours de l’enseignement privé les étrangers ressortissants de pays situés hors de l’Union européenne.

 

Une fermeture inopinée au regard de la pénurie de professeurs qualifiés

 

Jusqu’à cette modification de l’article R 917-14 du code de l’éducation, seules les conditions de diplôme étaient exigées pour se présenter aux concours de l’enseignement privé. Illégale, cette décision réglementaire révèle une véritable régression : alors qu’il était attendu de ce gouvernement qu’il s’attache à réduire drastiquement la liste des emplois dits « fermés » aux personnes de nationalité étrangère, il l’alourdit.

Habilitation «secret-défense» : les étrangers ne sont pas un danger

Mardi, 3 Décembre, 2013
Logo

 

L’habilitation « secret-défense » n’est pas réservée aux nationaux. Rédiger une annonce pour un poste soumis à une telle habilitation en excluant la possibilité aux étrangers de pouvoir postuler est donc constitutif d’une discrimination à l’embauche.

 

Les candidats doivent être  « impérativement français et de préférence de parents français nés en France », tel est le critère énoncé dans l’annonce de recrutement parue sur le réseau intranet de Cegetel devenue SFR pour un poste qui nécessitait l’habilitation « secret-défense ». L’annonce restera seize mois sur le réseau.

 

Droits sociaux britanniques : vers une exclusion de tous les étrangers

Vendredi, 8 Novembre, 2013
Logo

 

Les travailleurs immigrés, les bouc-émissaires de la situation sociale britannique.

 

David Cameron, l’actuel premier ministre britannique, a annoncé en avril dernier des mesures restrictives au sujet des aides publiques dont bénéficient les nationaux et les immigrés. Seuls les immigrés verront leurs droits sociaux limités. En effet, les indemnités chômage ne seront plus versées après six mois si les difficultés du retour à l’emploi se basent sur le critère de leur capacité à parler anglais.

 

L’Allemagne est-elle raciste par intérim ?

Mercredi, 6 Novembre, 2013
Logo

La fameuse compétitivité allemande se fait sur le dos des intérimaires. La sueur des étrangers en est la monnaie.

 

Les emplois fermés aux étrangers en France

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

Lors de sa communication en conseil des ministres le 21 octobre 1998 relative à la politique d’intégration, Martine Aubry, alors ministre de l’emploi et de la solidarité en son temps, annonçait : qu’il « sera procédé à une analyse exhaustive des différentes professions dont l’exercice est interdit, en droit, aux étrangers.

 

Cela ne concerne pas la fonction publique, qui relève d’une autre logique, comme l’a relevé le haut conseil à l’intégration, mais en revanche se pose le statut de plusieurs professions privées ou de certaines entreprises publiques. A l’issue de cette analyse, le gouvernement envisagera la suppression des discriminations qui n’ont plus aucune signification ».

Tous les chemins mènent-ils à la Toleranz* ? ("tolérance" en allemand)

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

Le gouvernement allemand veut reconnaître les diplômes hors-UE. Les crises conjoncturelles du pays poussent à l'ouverture extracommunautaire. Est-ce réellement un pas de plus vers l'hospitalité ?

 

"Toute personne ayant étudié à l'étranger va pouvoir demander une équivalence pour ses diplômes en Allemagne" a annoncé la ministre allemande de l'Education Annette Schavan, lundi 18 octobre. "Nous devons avoir une culture de bienvenue" a souligné le ministre allemand de l'Economie Rainer Bruederle. Mais, sur fond de crises économique et démographique, est-ce une bonne nouvelle pour la tolérance et l'universalisme?

L'étrange statut des médecins étrangers...!

Lundi, 25 Mai, 2009
Logo

Qui nous soignera bientôt à l’hôpital ?  En France, la pénurie de médecins ne cesse de s’accélérer. En cause ? Le numerus clausus, une restriction imposée par l’état dans les années 80 et qui limite le nombre d’étudiants admis en seconde année de médecine. 

La conséquence directe de cette mesure : moins d’étudiants sur les bancs des facs de médecine de l’hexagone et donc encore moins de médecins. La population quant à elle ne cesse d’augmenter mais surtout elle vieillit et a donc besoin de toujours plus de soins.  Pour palier à cette pénurie les hôpitaux publics ont recours aux services de médecins étrangers. Ils sont aujourd’hui près de 12000 dont 7000 sont ce que l’on appelle des PADHUE (praticiens à diplôme hors de l’union européenne). L’essentiel de ces médecins étrangers vient du Maghreb, d’Afrique ou du Moyen-Orient.