Samuel Thomas »

Samuel Thomas

  • warning: Creating default object from empty value in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Riposter avec l'égalité

Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

La campagne des élections présidentielles est engagée. Les candidats à la fonction suprême vont à la rencontre des français pour présenter leur projet tandis que le Front National menace à nouveau dangereusement de conquérir une partie de l’électorat populaire avec une nouvelle version de son discours raciste et sécuritaire.


Parce que nous ne voulons pas d’un nouveau 21 avril 2002, nous avons décidé de nous interroger dans le dossier de ce Pote à Pote sur la manière de réagir et de riposter à cette menace d’extrême droite. Pour tous les acteurs de terrain, élus locaux, qui ont participé a ce dossier, l’enjeu est de remobiliser les quartiers populaires qui ont sombré dans une terrible abstention,

Ce qu'il faut faire : Faire de l’égalité une réalité !

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Samuel Thomas, président de la FNMP


Je voudrais pointer une chose essentielle : la bataille sur l’égalité. Cela a été rappelé : la bataille de 83 qu’on appelle la Marche des Beurs, était une bataille pour l’égalité. Le principe de se battre au nom de ce principe d’égalité, on en a fait le leitmotiv de ce que vous pouvez voir comme document aujourd’hui, à savoir faire de l’égalité une réalité. On dit que les banlieues sont surfinancées ; les ZEP sont surfinancées. Pourquoi continuent-ils de nous poser des problèmes alors qu’ils bénéficient de discrimination positive ?

Ce qu’il faut faire : Donner 30% de profs en plus aux établissements de ZEP

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Samuel Thomas, prédisent de la Fédération Nationale des Maisons des Potes


Si on ramenait simplement la dépense publique par enfant de ZEP à égalité avec la dépense publique par un enfant du centre ville, on mettrait 30 % de profs en plus, si on n’arrive pas à leur imposer aux enseignants expérimentés, d’aller là bas, il suffit d’en mettre 30 % et de faire 30 % de professeurs en plus, ce n’est pas de la discrimination positive ; c’est de l’égalité de traitement. Pour tout, c’est ainsi.

 

Etat des lieux du ghetto : On envoie les professeurs débutants en ZEP

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Samuel Thomas


On dit, on donne plus dans les ZEP. On va donner 2 % de plus au budget d’un collège cela veut dire qu’on donne plus pour les habitants des collèges en ZEP. Je voudrais juste pointer une chose : la dépense de l’Education nationale pour un élève de ZEP est 30 % inférieure à celle pour un élève d’un autre collège. Pourquoi ? Parce que le professeur qui va en ZEP y va en début de carrière. Dès qu’il a atteint un certain âge, un certain nombre de points, il peut choisir d’aller ailleurs. Donc, nous avons les professeurs débutants dans les ZEP.

20 ans après la Création des Maisons des potes, où en est la jeunesse des quartiers ?

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

20 ans d’actions des maisons des potes, état des lieux dans nos quartiers, quelles solutions proposer ? Quel avenir pour le monde associatif ? Telles sont les sujets traités lors des rencontres nationales des Maisons des potes qui se sont tenus le 4 juin dernier au stade de France.


Que d’émotions!

Médina Koné: 

Je suis un peu émue, parce que j’ai connu la Fédération dans les années 90. J’étais une simple militante associa- tive, puis j’ai vu l’association grandir. Vingt ans, ce n’est pas rien. Chaque année était une victoire ; chaque année, c’était un pas, une lutte. Vous allez voir que beaucoup de choses ont été faites et qu’il reste encore beaucoup de combats à mener pour les années à venir.

 

Quartiers: L’heure des comptes

Lundi, 16 Août, 2010
Logo

La fédération nationale des Maisons des potes vient de fêter ses 20 ans. Une belle occasion de faire un bilan et de dresser de nouvelles perspectives pour le mouvement associatif issu des quartiers populaires.

Durant ces 20 dernières années, là où l’État était défaillant, les maisons des potes ont mis en place des actions de solidarité parce que la loi du ghetto ne saurait être une fatalité. Mais jamais les moyens financiers suffisants n’ont été donnés par l’état au monde associatif pour qu’ il puisse se développer en toute indépendance des pouvoirs locaux. Beaucoup d’associations sont mortes et celles qui mobilisaient la population autour de revendications ont souvent été muselées.

White Habitation bientôt en procès ?

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

Avec un patrimoine de 50 000 logements locatifs implantés en Ile de France, France Habitation se situe parmi les plus importantes entreprises sociales de l’habitat. Cette SA HLM est poursuivie par SOS Racisme depuis 2004 pour avoir mis en place un système de discrimination raciale codifié.

 

Un juge d’instruction sur réquisition du procureur de la république ordonnait le 20 juillet 2010 que l’organisme HLM bénéficie d’un non lieu. Mais le 7 décembre dernier la Cour d’appel de Paris vient de donner raison à SOS Racisme en demandant la poursuite de l’instruction.

Affaire Adecco-Restauration : Pourquoi une telle lenteur de la justice ?

Lundi, 16 Août, 2010
Logo

 

Après 8 années d’instruction, voilà qu’un juge d’instruction Parisien s’appretait à enterrer la plus grosse affaire de discrimination à l’embauche que SOS Racisme ait eu à traiter. Une question se posait : comment un juge d’instruction pouvait-il ignorer la somme des preuves de discrimination raciale et de fichage racial réunie dans ce dossier ?


Lors de l’enquête de nombreux permanents de l’agence ADECCO-Restauration avaient pourtant avoué avoir systématiquement procédé au fichage « racial » de plusieurs centaines d’intérimaires avec le code PR4 et avoir reçu l’ordre de leur hiérarchie d’obeir aux ordres des clients qui réclamaient des « BBR ». Par ailleurs, au point de départ, les preuves matérielles de ces infractions avaient été fournies par un huissier de Justice, et par un inspecteur du travail.

Victoire de SOS Racisme, devant la Cour de Cassation, contre L’Oréal, Adecco ET Ajilon

Lundi, 15 Février, 2010
Logo

Le 23 juin 2009, la Cour de Cassation a confirmé l’arrêt rendu, le 7 juillet 2007 par la Cour d’Appel de Paris, concernant la condamnation de l’Oréal, Adecco et Districom (ajilon) pour « subordination d’offre d’emploi à un critère discriminatoire » en ayant réclamé que soient recrutées des «jeunes femmes, BBR (Bleu Blanc Rouge), taille 40 maximum».


Cette condamnation confirme qu’il est possible de faire condamner le client, donneur d’ordre de discrimination, même si la consigne était orale et que la « trace » écrite de la sélection discriminatoire a été retrouvée uniquement au sein de l’agence d’intérim ou au sein de la société prestataire. Les entreprises qui commanditent des discriminations, de manière orale, aux agences d’intérim ou à l’ANPE doivent savoir que la justice n’est pas dupe et qu’ils encourent la même condamnation que L’Oréal.

Tour de France de l'Égalité

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

Alors que le Front National menace, certains voudraient pour satisfaire cet électorat raciste renforcer la lutte contre l’immigration et l’islamisme. D’autres voudraient que nous renoncions à faire appliquer la loi et les principes républicains contre le racisme et les discriminations, au prétexte que cela risquerait de renforcer le FN. 

Nous savons que la poussée du FN engendre une augmentation des actes de discriminations.