Samuel Thomas »

Samuel Thomas

  • warning: Creating default object from empty value in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

L’union fait la force

Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

« Rétablir l'égalité de traitement reste pour nous le fil conducteur. »

 

Notre revendication de 30% de professeurs supplémentaires part de l'idée qu'il faudrait donner plus à ceux qui on moins mais en réalité elle ne permet de rétablir que l'égalité de traitement. Avec une hausse de 30% du nombre d’enseignants – passant ainsi de 30 à 20 élèves dans une classe de ZEP - on permettrait la réussite scolaire mais également une meilleure égalité de traitement. Selon les rapports de la cour des comptes on ne ferait que ramener le niveau de dépenses par élève de l'Etat et des collectivités au même niveau que celui investi dans les centres villes.

Assurons une éducation populaire efficace et pérenne

Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Concernant les subventions et le soutien apporté aux associations par l’Etat, nous ne pouvons avoir l’espoir d’un changement qu’en nous solidarisant pour interpeller le pouvoir national et que s’il y a un ministère qui nous est dédié.

Nous avons réclamé un fonds paritaire pour nous permettre de peser sur les arbitrages des distributions financières. Ce fonds paritaire aurait la qualité de faire émerger des leaders qui seraient se confronteraient à l’administration et qui, par cette confrontation, pourraient progresser dans cette capacité à s’émanciper et à participer à la vie politique de ce pays.

 

Défendons le droit à la formation grâce aux entreprises citoyennes

Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Lorsque l’Etat inscrit un jeune dans une filière professionnelle, il est aussi responsable des semaines de stage que ce lycéen aura à effectuer. C’est une obligation du proviseur de garantir le stage, mais les moyens effectifs manquent cruellement.

Si on compare l’espérance d’études d’un jeune des quartiers populaires à celle d’un enfant de classe moyenne, il n’y en aura qu’un qui étudiera jusqu’à 25 ou 28 ans, et qui va coûter à l’Education Nationale toute sa carrière d’étudiant. Le lycéen professionnel s’arrête souvent à 18 ou 20 ans. Il faudrait mettre le paquet pour ceux qui font ces filières-là, pour que le peu de temps qu’ils passent dans les études aboutisse véritablement à des qualifications. Comme Leïla Chaibi, la FNMDP soutient clairement la réorientation des fonds au bénéfice des lycées professionnels.

Cécile Duflot "La lutte contre les discriminations au coeur de la réflexion"

Lundi, 21 Janvier, 2013
Logo

Interview de la ministre de l'égalité des territoires et du logement Cécile Duflot, lors de sa présentation des voeux à la presse.

Des artistes en renfort pour l'égalité

Vendredi, 19 Octobre, 2012
Logo

Ces dernière années, les journaux télévisés, des émisions de télévision mais aussi des séries télévisées ont souvent propagé les idées selon lesquelles les sans-papiers , les jeunes d'origine immigré, les habitants des quartiers populaires, les musulmans, les juifs, les Roms étaient des menaces pour notre pays, pour nos caisses de solidarité, notre économie, notre sérénité. Ils étaientprésentés comme des profiteurs, des assistés ou bien des communautaristes.

Le discours victimaire a lui aussi eu toute sa place dans le débat public et incité nombre de Français et d'étrangers à  se replier sur des batailles identitaires, des replis sur des couleurs ou des religions qui les ont encore plus isolés.

 

Guerre d'Algérie : les Justes contre la honte

Samedi, 13 Octobre, 2012
Logo

Il y a 50 ans, le peuple algérien obtenait son indépendance. Au-delà des mobilisations militaires de l'armée de libération nationale, c'est grâce à des mobilisations citoyennes que ce combat pour l'émancipation du peuple algérien a pu être victorieux.

En France, ce sont des trotskystes, des anciens résistants, des militants antiracistes, des socialistes dissidents, des chrégtiens de la mission de France, des communistes qui ont soutenu les partisans de Messali Hadj et Ferhat Abbas (les premiers artisans de l'émancipation du peuple algérien) puis les militant du Front de Libération Nationale. C'est au nom du combat contre le racisme et les discriminations qui étaient au coeur du système colonial, au nom de la défencse des droits de l'homme que ces Français ont soutenu les Algériens en lutt pour leur indépendance.

La Gauche ne doit pas faire des économies sur le combat idéologique et politique

Lundi, 24 Septembre, 2012
Logo

L'influence idéologique de Nicolas Sarkozy et Jean François Copé continue à planer sur les médias et l'opinion publique car la gauche ne mène pas de campagne pour un logiciel alternatif à celui de Sarkozy-Le Pen. C'est l'ancien logiciel qui continue de tourner et de matricer la vie publique française.Un logiciel dans lequel les médias valorisent Marine Le Pen et son université d'automne et s'emploient à terroriser les français avec les manifestations de hordes de salafistes qui seraient soit disant "20 000" en France à menacer Charlie Hebdo.Or la semaine dernière,ils n'étaient que 200 manifestants à se rassembler.Il est temps que nous répondions à cette paranoïa et d'agir au sein de ce combat idéologique et politique.Nous pouvons débattre des politiques progressistes que nous réclamons pour faire de l'égalité une réalité.Venez échanger le 4,5et 6 Octobre lors de nos universités afin d'aborder des mesures à prendre pour résorber les ghettos, faire reculer les discrimination pour Faire de l’Égalité une Réalité !

 

 

Lorsque Nicolas Sarkozy et Jean François Copé étaient au pouvoir nous disions que les débats sur l'identité nationale, sur le hallal, sur la Burqua étaient organisés pour nous empêcher de parler du chômage, des emplois précaires, du manque d'éducateurs, du manque de profs, du manque de stages qualifiants, des discriminations raciales.

 

Dans la lutte : l'espoir

Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

C'est la crise !   LA CRISE ! Voilà qu'on nous promet une réduction des dépenses publiques, c'est à dire des dépenses de solidarités. Ainsi, il faudrait diminuer le nombre d'enseignants ou d'éducateurs, diminuer les aides sociales et le financement aux associations pour garder ou récupérer notre "triple A". On nous demande d'accepter les décisions injustes des puissances capitalistes et de nous soumettre aux lois des banques sans broncher. Mais voici déjà des années que la crise frappe les quartiers populaires avec des services publiques en régression, des associations et des habitants qui souffrent.


Face à cette crise, nombreux sont ceux qui s'indignent, se révoltent, s'organisent, pour lutter et mettre en œuvre des actions de solidarité. En Angleterre la révolte a pris cet été  la forme des « émeutes contre la pauvreté » avec les mêmes violences urbaines qui avaient meurtri les banlieues françaises en 2005. Mais des mouvements puissants et pacifiques sont encore possibles contre ces injustices sociales.

Jugement confirmé en France !

Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

Le 28 juin 2011, la Cour d’’Appel de Paris a recondamné les sociétés ADECCO, L’’OREAL et AJILON (filiale d’’ADECCO) à verser solidairement 30 000 €€ de dommages et intérêts à SOS racisme pour avoir recruté en 2000 des animatrices de ventes de produits « Fructis GARNIER » de type « Bleu Blanc Rouge ». 


Ce nouveau procès a eu lieu parce que les sociétés ADECCO et l’’OREAL avaient refusé de se soumettre au premier arrêt de la cour d’’appel de Paris de juillet 2007. Ils avaient saisi la cour de cassation qui avait confirmé la condamnation pénale mais accepté de faire rejuger l’’affaire concernant la constitution de partie civile de SOS racisme.

Adecco condamné en Belgique

Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

Le 31 Mai 2011, la société ADECCO a été condamnée à Bruxelles pour discrimination raciale à l’’embauche à verser 25 000 €€ de dommages et intérêts à SOS Racisme et 1€€ symbolique au syndicat de travailleur FGTB.


C’’est dans Pote à Pote fin 2008 que cette affaire de discrimination mettant en cause ADECCO Belgique avec l’’usage des codes BBB (Blanc, Bleu, Belge) avait été révélée et nous vous avions tenu au courant des rebondissements judiciaires. La procé- dure pénale avait en juin 2009, le jour du procès, été déclarée « caduque » du fait de l’’usage du français au lieu du flamant par le juge d’’instruction durant les huit années de procédures. Nous avions alors décidé d’’engager l’’action au civil avec la FGTB et « Kif Kif », l’’association antiraciste flamande.