Dossier » Droit de vote des étrangers »

Droit de vote des étrangers


Fanélie Carrey-Conte, députée de Paris : « Les batailles perdues d’avance sont celles qu’on ne mène pas »

Mardi, 22 Octobre, 2013
Logo

Fanélie Carrey-Conte est signataire de l’appel des 75 députés socialistes réclamant au président de la République de respecter sa promesse. Avec le droit de vote des étrangers, elle souhaiterait renforcer la participation électorale. La parlementaire parisienne rappelle qu’en Ile-de-France, seulement 20% de la population a participé aux municipales.

L’engagement pour le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales doit nécessairement être concrétisé : c’est pour moi indispensable et non négociable.

 

On connait les principaux arguments et les enjeux :

 

- Un suffrage universel qui n’a pas été figé dans l’histoire de notre pays mais a au contraire connu de nombreuses évolutions (droit de vote des femmes, ouverture aux citoyens des pays membres de l’UE pour les élections locales…), et pour lequel une nouvelle étape s’avère aujourd’hui nécessaire.

Pour le droit de vote pour tous : La Tournée Radicale de Julie Hollard

Lundi, 9 Septembre, 2013
Logo

Le Parti Radical de Gauche a mis en place un Tour de France pour débattre du droit de vote des étrangers. Julie Hollard, à l’initiative de cette tournée, nous en confie la teneur.


Montpellier. Dans le sud de la France. Au milieu d’un auditoire très sérieux, une petite fille, avec d’immenses yeux, lève le doigt comme à l’école : « qu’est-ce que c’est qu’un étranger ? ». A la tribune, Julie Hollard, lui répond tendrement : « On est tous sur la même planète, personne est étranger ». Derrière cette tendresse, se cache une volonté « inconditionnelle », me dit-elle, de faire aboutir le droit de vote pour tous.

David Cordonnier, président du MJS* belge : « L’Europe peut être précurseur »

Dimanche, 8 Septembre, 2013
Logo

En Belgique, en 2004, les Socialistes ont convaincu les libéraux d’accorder le droit de vote aux ressortissants étrangers.


 

 

Comment s’est passé le débat qui a entouré la mise en place du droit de vote

en Belgique ?

Suisse : les étrangers peuvent voter dans certains cantons

Lundi, 9 Septembre, 2013
Logo

Dans les cantons de Neuchatel, Fribourg, du Jura, et du Vaud, les étrangers bénéficient du droit de vote. Le système confédéré Suisse laisse en effet la possibilité aux cantons de gérer comme ils l’entendent ce droit.

Dans certains cantons (la Suisse est une confédération de Cantons, ndlr), le droit de vote est accordé aux étrangers sur le plan communal et cantonal. La disposition constitutionnelle leur donne parfois même le droit d’éligibilité. Quatre cantons (États fédérés de la Confédération suisse) octroient aux étrangers le droit de vote et d’éligibilité au niveau communal. Il s’agit des cantons de Neuchâtel, de Fribourg, du Jura et du Vaud.

En Espagne, les Marocains rejoignent le rang des électeurs

Jeudi, 5 Septembre, 2013
Logo

Cadeau de départ. Jose Luis Rodriguez Zapatero, premier ministre socialiste espagnol entre 2004 et 2011, a accordé le droit de vote aux ressortissants marocains.

Selon un rapport du Sénat : «En vertu du principe de réciprocité, l’Espagne avait, avant l’élargissement du droit de vote aux ressortissants des pays de l’Union européenne, conclu en 1989 et 1990 des accords avec les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège et la Suède pour que les citoyens de ces quatre pays puissent participer aux élections municipales après trois années de résidence en Espagne.

 

Depuis la transposition de la directive 94/80, seul l’accord conclu avec la Norvège reste applicable.

 

Du droit de vote en Espagne : la réciprocité

Samedi, 7 Septembre, 2013
Logo

En 1978, une première pierre avait été posée en Espagne en faveur de l’égalité entre tous les citoyens. Pourtant, pendant 30 ans, la principale communauté étrangère en Espagne, les marocains en avaient été exclus.

La vie publique et politique espagnole fut dirigée par le régime autoritaire et militariste du Général Franco (1935-1975). Après sa mort, c’est à la période dite de « transition démocratique » que la Constitution espagnole a été écrite, adoptée et validée par référendum en 1978. Et déjà, l’Espagne a mis dans sa Constitution le droit de vote des étrangers aux élections municipales sur la base de la réciprocité.

 

L’exemple irlandais : pleine citoyenneté pour tous les étrangers

Vendredi, 18 Octobre, 2013
Logo

En Irlande tous les résidents étrangers jouissent du droit de vote aux élections municipales et ce…depuis 1963 !

 

Moteur des avancées

 

Minorités au Royaume-Uni : qui vote pour qui ?

Vendredi, 6 Septembre, 2013
Logo

Le Parti travailliste est le premier bénéficiaire des voix des minorités ethniques dont le taux de participation est examiné à la loupe.

Les partis politiques s’appuient sur diverses études pour planifier leur politique, tels que les recensements afin de connaître au mieux la population et d’adapter leurs idées en fonction. En 1991, le recensement proposait pour la première fois une question sur l’origine ethnique. Cette question a été affinée en 2001 avec 5 catégories : les Blancs, les Chinois, les Métisses, les Asiatiques et les Noirs. La population ethnique s’élevait à 3,1 millions sur les 55 millions d’habitants du Royaume-Uni. Celle-ci se concentrait dans les régions les plus urbanisées de l’Angleterre.

Le droit de vote des étrangers en Europe : quelques exemples

Samedi, 5 Octobre, 2013
Logo

Francois Hollande a déclaré qu’il soumettrait un texte au Parlement concernant le droit de vote des étrangers après les municipales. Sila question fait toujours débat en France, la cause a bien progressé chez certains de nos voisins.

L’Irlande, la Norvège, la Suède, le Danemark et le Benelux en avance

 

Droite de vote

Jeudi, 3 Octobre, 2013
Logo

La revendication du droit de vote des étrangers est fondatrice de la Fédération Nationale des Maisons des Potes.

En 1989, les Maisons des Potes portent avec SOS Racisme la campagne «89 pour l’égalité» et récoltent 500 000 signatures. Aujourd’hui, une majorité de Français et de parlementaires doivent nous permettre de conquérir ce droit accordé aux seuls européens en 1991. Depuis 1989, de nombreux pays ont élargi le droit de vote aux extracommunautaires, démontrant qu’il est possible de faire de l’égalité une réalité en matière de citoyenneté.