Veronique Bury »

Veronique Bury


Éducation des enfants : pas gagné pour les hommes

Lundi, 17 Mai, 2010
Logo

 

Si les pères sont plus nombreux à vouloir s’investir dans l’éducation de leurs enfants, la réticence des entreprises et la précarité grandissante des femmes ne leur facilitent pas la tâche.


L es statistiques le prouvent. Les hommes sont de plus en plus nombreux à vouloir s’investir et prendre une place importante dans l’éducation de leurs enfants. Près des deux tiers des pères concernés ont ainsi eu recours au congé paternité en 2003 et 2004 selon une enquête de la DRESS (direction de la recherche des études de l’évaluation et des statistiques). Ils étaient même 71% chez les 25 – 34 ans. Il faut dire que depuis les années 70 et l’émancipation des femmes, la place du père au sein de la famille a beaucoup évolué.

Des manques en matière d’éducation à la sexualite

Lundi, 17 Mai, 2010
Logo

 

Campagnes d’information, interventions en milieu scolaire, rien n’y fait. Le message de l’éducation à la sexualité passe toujours difficilement auprès des jeunes adolescents. Explications.


Obligatoire depuis la loi du 4 juillet 2001, l’éducation à la sexualité à l’école serait encore trop «partiellement et inégalement appliquée» selon un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), tombé en début d’année, et qui constatait alors que « la diffusion massive de la contraception n’avait pas fait diminuer le nombre d’IVG». Stable depuis plusieurs années, ce taux aurait même augmenté chez les jeunes filles entre 15 et 17 ans.

" Pour que les quartiers appartiennent à la ville. "

Samedi, 28 Février, 2009
Logo

La différence entre Strasbourg et Saint Maur (Val-de-Marne) ? La première a opté pour le désenclavement des quartiers par la multiplication des lignes de transport alors que la deuxième s’y refuse. Deux de leurs habitants nous détaillent les effets de ces décisions.

Jean Luc Kaneb, membre de la Maison des potes de Strasbourg.

Comment Strasbourg a désenclavé ses quartiers ?

Depuis 2006, des travaux pour prolonger la ligne du tram ont été réalisés. Aujourd’hui, quatre quartiers en bénéficient. Mais les travaux ont été interrompus durant six mois car rien n’avait été fait en concertation avec les habitants de ces quartiers.

Interview de Mme Theophile, Directrice générale adjointe de la RATP

Samedi, 28 Février, 2009
Logo

Mme Theophile, Directrice générale adjointe de la RATP

La RATP fait figure de précurseur en matière de levée de conditions de nationalité. Comment l’expliquez-vous ?

Dès 1997, notre préoccupation majeure a été de recruter des personnes qui ressemblent à nos voyageurs. Nous avions également à l’époque certaines difficultés sur des postes très pointus où nous ne pouvions pas embaucher certaines personnes à cause de cette clause.

Quel bilan dressez-vous six ans plus tard ?