Admin »

Admin


CV anonyme : Le combat continu

Lundi, 1 Février, 2016
Logo

Après plusieurs mois de bataille, le parlement a rendu facultatif le CV anonyme, dans le cadre du projet de loi relatif au dialogue social et à l’emploi. Revendication historique de la Maison des Potes, le CV anonyme avait été rendu obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés en 2006.


 

Gérard Filoche : « Les inégalités tirent tout le monde vers le bas »

Lundi, 1 Février, 2016
Logo

Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail et membre du Bureau National du Parti Socialiste, nous explique à quel point les inégalités entre salariés français et étrangers n’arrangent personne… Sauf les patrons


Lorsqu’on parle d’inégalité, tout le monde trinque. Le salarié immigré, qui n’a ni droits ni papiers, se trouve dans une situation précaire et le salarié français, mis en concurrence avec quelqu’un n’ayant pas de droit et ne pouvant donc pas se défendre convenablement, devient vulnérable. La non-égalité des droits entre tous tire alors chacun vers le bas. 

Hocine Saal : « des salaires moindres de 40 % »

Lundi, 1 Février, 2016
Logo

Hocine Saal est secrétaire général du SNPADHUE (Syndicat National des Praticiens A Diplôme Hors Union Européenne). Il explique ici le cas particulier des médecins étrangers qui éxercent en France avec un statut moins avantageux que leurs collègues français.


Lorsqu’un médecin étranger arrive en France, il doit d’abord passer par un parcours des plus fastidieux avant de pouvoir exercer sa profession.

Affaire Tieboyou : le bailleur HLM LOGIREP poursuivi pour fichage ethnique et discrimination

Samedi, 30 Avril, 2016
Logo

Le bailleur social social LOGIREP passait en jugement le 2 mai 2014 devant le Tribunal Correctionnel de Nanterre, dans le cadre de l’affaire Tieboyou (sur laquelle nous revenions dans notre numéro 141/142 en mars dernier). L’agence a été condamnée à une amende de 20 000 € d’amende pour fichage ethnique. Retour sur une bataille victorieuse menée par la Maison des Potes, symbole d’espoir pour chaque victime de discriminations.


L’affaire commence en juillet 2005. Salarié de la RATP, Frédéric Tieboyou vit alors avec sa mère dans un appartement du 20e arrondissement. Souhaitant changer de logement, il reçoit de son employeur une notification officielle le désignant comme attributaire d’un appartement de 3 pièces à Nanterre appartenant à la société LOGIREP, qui gère 25 000 logements en Ile-de-France.