Saadane Chahitelma »

Saadane Chahitelma


Saint Herblain : une rencontre avec l’histoire

Jeudi, 28 Mars, 2013
Logo

Le déjeuner avec Saadane Chahitelma qui était accompagné de Farida Rebouh, élue à la mairie de Saint-Herblain, a été une vraie rencontre.

Les marcheurs ont rencontré Saadane Chahitelma, pilier de la Fédération Nationale des Maisons des Potes ainsi qu’une élue à la politique de la ville, Farida Rebouh à l’occasion d’un déjeuner. Les différentes possibilités pour la création de nouvelles maison des potes au sein du département ont été évoquées. A Saint Herblain ou à Nantes, il est clair que de nombreux esprits volontaires et désireux de faire changer les choses sont présents.

 

Quel lien entre inégalités et échec scolaire ?

Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

« Dans l'imaginaire collectif l'institution scolaire est le symbole de l'égalité. »

 

« Je voudrais parler de l'expérience acquise depuis 62 ans aujourd'hui. Elle me permet de dire que l'échec scolaire qui caractérise les quartiers prioritaires est souvent vu comme la conséquence d'un déficit culturel et économique au sein des familles puisque ce sont bien souvent elles qui sont montrées du doigt. Je voudrais parler justement des représentations sociales de l'école portées sur les enfants issus d’un milieu populaire. Les jeunes ne sont-ils orientés qu’au vu de leur capacité ?

Saint-Herblain : Une Maison des Arts à la pointe de la lutte contre les inégalités

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Forte d'une charte de la diversité dont elle s'est dotée en 2007, la ville de Saint-Herblain milite pour favoriser la mixité et la lutte contre les discriminations. La Maison des Arts qui vient de s'ouvrir dans un quartier sensible participe de cette lutte. 


Ce n’est pas sans un brin de nostalgie que Saadane Chahitelma, chargé de mission pour la lutte contre les discriminations et à l’égalité des chances de la ville de Saint-Herblain, a accueilli nos jeunes marcheurs en décembre dernier. Car ce n’est pas à ce vétéran de la Marche pour l’Egalité, et historique de la Fédé’ que l’on va apprendre à marcher. « Certaines revendications portées par les marcheurs ont pu sembler utopiques. Mais il faut être utopique ! », proclame-t-il. « J’ai retrouvé des doléances que nous avions nous-mêmes portées en 1983.