Dossier » Education »

Education


Tribune : Pour une Europe solidaire des territoires

Mardi, 15 Octobre, 2013
Logo

Après de longs mois de négociations, un compromis pour le budget européen de 2014 à 2020 a enfin été atteint. A l’arrivée, malgré l’engagement du Président François Hollande en faveur de la relance et des citoyens européens les plus exposés à la crise, l’égoïsme d’une majorité de pays membres a prévalu, nous condamnant au statu quo d’une solidarité européenne au rabais.

Alors que l’Europe peine à sortir de la récession, je regrette le manque de vision stratégique de l’Europe sur la question cruciale des années à venir : le risque croissant de décrochage de nombreux territoires urbains frappés par la désindustrialisation.

 

Les habitants des territoires en souffrance comme la Seine-Saint-Denis attendent et méritent que l’Europe contribue à la relance, mais aussi qu’elle assume pleinement son rôle dans l’effort de solidarité que nous impose la crise.

 

Education Populaire en Europe

Mercredi, 2 Octobre, 2013
Logo

Dans tous les pays d’Europe, des associations, des syndicats, des partis mobilisent leurs forces pour construire une Europe fraternelle qui protège les immigrés, menacés par la xénophobie et le racisme.

Ce mouvement d’éducation populaire qui agit aux côtés des immigrés et des plus fragiles dans les quartiers populaires de toute l’Europe doit être valorisé et soutenu par l’Union Européenne, comme le réclame Stéphane Troussel, président du Conseil Général de Seine-Saint-Denis.

Assez d'éducation au rabais. La réponse de P. Poutou

Dimanche, 20 Mai, 2012
Logo

Je ne sais pas si c’est une question de 30%, mais ce qui est sur, c’est qu’il faut donner des moyens supplémentaires à l’éducation nationale en général.

Je ne sais pas si c’est une question de 30%, mais ce qui est sur, c’est qu’il faut donner des moyens supplémentaires à l’éducation nationale en général.
Ce sont des questions qui doivent se poser par bahut ou par département. Les enseignants doivent fixer les moyens qui sont nécessaires à ce qu’il y ait une bonne éducation et que tout se passe bien.

Assez d'éducation au rabais. La réponse de N. Arthaud

Dimanche, 20 Mai, 2012
Logo

Je pense que dans les ZEP, il faut mettre les professeurs, les enseignants qu’il faut. Et peut-être même plus que 30% supplémentaires en réalité. Ce que l’on voit, c’est qu’aujourd’hui l’éducation de la jeunesse défavorisée est sacrifiée.

Je pense que dans les ZEP, il faut mettre les professeurs, les enseignants qu’il faut. Et peut-être même plus que 30% supplémentaires en réalité. Ce que l’on voit, c’est qu’aujourd’hui l’éducation de la jeunesse défavorisée est sacrifiée. Je suis conseillère municipale à Vaulx en Velin, et je travaille à Aubervilliers aussi. Et ce qu’on voit dans ces villes, c’est que tous les instituteurs qui étaient là pour s’occuper des enfants en difficultés, ceux du réseau RASED notamment sont tous supprimés les uns après les autres. Et on se retrouve avec des classes qui atteignent jusqu’à 30 élèves.

Assez d'éducation au rabais. La réponse de J-L Mélenchon

Dimanche, 20 Mai, 2012
Logo

Le FG fait de la lutte contre les inégalités sociales et territoriales une de ses priorités.

Le FG fait de la lutte contre les inégalités sociales et territoriales une de ses priorités.

Assurons une Education Populaire efficace et pérenne. La réponse d'Eva Joly

Mardi, 24 Avril, 2012
Logo

"Je ne supporte plus de voir le dévouement des acteurs de terrain dilapidé par l’abandon de l’Etat. Je ne supporte pas de voir tous ces talents s’épuiser. Les gouvernements doivent comprendre que les quelques milliers d’euros qu’ils rabotent sur le dos des associations ou des travailleurs sociaux, de l’école ou de la formation, les privent de milliers de citoyens sereins et formés, des talents de demain qui peuvent tellement apporter au pays.

J’ai déjà salué à de nombreuses reprises le rôle des associations d’éducation populaire dans les quartiers. Je sais que comme toutes les associations elles souffrent de la baisse des subventions au niveau national, que les collectivités locales n’arrivent désormais plus à compenser. Je sais aussi qu’elles souffrent de visibilité sur le long terme car les aides doivent être trop souvent renégociées. Je soutiens la création du Fonds que vous proposez, tout comme la source de financement, car il permettra de répondre à ces difficultés.

Permettez-moi de rester plus évasive sur le Ministère de l’Education Populaire : si cette proposition est à étudier, je suis particulièrement séduite par l’idée d’un grand Ministère de l’Economie Sociale et Solidaire qui engloberait notamment l’éducation populaire."

Assurons une Education Populaire efficace et pérenne. La réponse de Philippe Poutou

Mardi, 24 Avril, 2012
Logo

« Je suis entièrement d’accord avec cette proposition. L’idée de fond on la partage complètement, c’est de donner les moyens à toutes les associations dans les quartiers populaires, essentiellement parce que la brutalité de la crise se concentre dans ces quartiers-là, plus touchés par la pauvreté, le chômage, la dégradation des services publics. La solution ça peut-être la taxe sur les jeux de hasard mais aussi un programme d’urgence comme nous pouvons le défendre, c’est à dire que l’on prend dans la poche des riches, d’une manière ou d’une autre, éventuellement avec l’impôt sur les sociétés. Les sous, ils existent, il y a les moyens de faire vivre le tissu associatif. Encore une fois, cela veut dire que par en bas, il va falloir se battre et l’imposer. C’est une politique crédible parce que l’on sait que ces moyens existent. »

Assurons une Education Populaire efficace et pérenne. La réponse de F. Bayrou

Mardi, 24 Avril, 2012
Logo

"Nous devons garantir aux associations une stabilité de financement public.

C’est pourquoi nous devons favoriser la signature de contrats pluriannuels d’objectifs.

Plus globalement, c’est sur le rôle, la place et l’utilité des associations d’Education Populaire que nous devons insister. La vertu de ces structures est de prendre en charge et de donner un sens à la vie de gamins souvent désœuvrés. Héritières des grandes heures du front populaire, les associations contribuent à l’intégration républicaine telle que l’on peut la souhaiter."

Assurons une Education Populaire efficace et pérenne. La réponse de J.L Mélenchon

Mardi, 24 Avril, 2012
Logo

«Pour ce qui concerne le partage des richesses, comme nous l’avons indiqué dans notre introduction, nous privilégions plutôt le levier fiscal et sans doute est-il nécessaire de mener une réflexion sur la place des jeux d'argent dans notre société.

 

 

 

 

 

 

«Pour ce qui concerne le partage des richesses, comme nous l’avons indiqué dans notre introduction, nous privilégions plutôt le levier fiscal et sans doute est-il nécessaire de mener une réflexion sur la place des jeux d'argent dans notre société.

 

Assurons une Education Populaire éfficace et pérenne. La réponse de N. Sarkozy

Dimanche, 22 Avril, 2012
Logo

« Le Ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative compte déjà un service en charge des questions d’éducation populaire, la « Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative ». Par souci d’efficacité, il est important que les ministères conservent une certaine transversalité. L’association de l’éducation populaire aux thématiques de l’éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative est donc parfaitement logique et nécessaire. »