La justice sociale au cœur de la Grande Cause Nationale


Lundi, 15 Février, 2010
Logo

« Bénéficier d’un logement est l’un des droits fondamental pour chaque être humain. En effet, pour tendre à l’émancipation des personnes en difficulté on parle souvent d’emploi hors, l’intégration sociale passe à la fois par l’emploi mais également par le logement ».

Dans un contexte économique toujours plus dur, l’accès aux logements sociaux accessible aux familles dont les revenus sont faibles, est de plus en plus compliqué. En effet, nombreux sont celles et ceux qui se retrouvent à la rue.

Mais comment permettre à ces femmes, en particulier, de sortir de cette spirale de violence si aucun dispositif national d'envergure ne prend en charge leur sécurité alors que pour bon nombre d’entre-elles sont victimes de précarité, de violences familiales ou conjugales.

Pour comprendre et déconstruire les schémas de violence, il faut pouvoir renforcer l'accompagnement avec un engagement global des services publics. Les femmes victimes de violences (en particulier les jeunes femmes), si elles ne bénéficient pas d’un logement, d’un espace protégé, sécurisé, elles ne pourront pas reprendre pied et s’investir dans des projets pouvant transformer et même sauver leur vie. Pourtant en France, il existe différents services qui peuvent répondre aux besoins des femmes victimes de violences : les Centres médico-psychologique, la Maison du droit, les associations de quartier, les Centres Communal d’Action Sociale, pôle emploi, etc. Le problème c'est le manque de temps et de mutualisation des dispositifs aux services de ces citoyennes.

Pour ce faire, il faut mettre en place un réseau de logements sécurisés, à taille humaine, avec un accompagnement personnalisé (insertion psychologique, juridique, sociale, etc.) qui tend à l'autonomie. Ce type de dispositif, peu coûteux, pourrait être porté par de petites structures mais elles manquent cruellement de fonds aujourd’hui.

La « Grande Cause Nationale » doit permettre aux associations féministes, sociales et d’éducation populaire de s’engager dans un projet commun intégrant à la lutte contre les violences, l’émancipation par l’accès à l’emploi et aux logements des femmes et ainsi tendre à l’égalité Homme / Femme.

Espérons et agissons….

 

Warda Sadoudi.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.