Chris Blache, responsable du collectif La Barbe

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Lundi, 17 Mai, 2010
Logo

 

Analyse et réflexion de six femmes engagées réunies autour d’un unique et même combat : le féminisme. Plusieurs générations confrontent leur vision sur l’évolution des rapports hommes/femmes et réaffirment la nécessité de continuer à se battre pour faire de l’égalité une réalité quotidienne. Rencontre en trois questions.


Le féminisme a-t-il du sens face à une nouvelle génération qui a du mal à se revendiquer comme telle ?

Le combat pour l’égalité femmes/hommes est difficile à mener car la situation est universelle et il garde tout son sens car nous sommes très loin du but*. Cela peut contraindre certaines d’entres nous à durcir le ton pour faire progresser la situation. Ce qui est régulièrement mis en avant et retourné contre les femmes pour marginaliser le mouvement, associant le terme «Féministe» à «agressive, aigrie, anti-hommes». Ainsi, de nombreuses femmes, et pas seulement parmi les jeunes générations, n’osent pas se qualifier comme telles, ce qui ne les empêche pas de se sentir concernées ni même d’agir face aux inégalités. C’est pourquoi il est grand temps de réhabiliter ce mot superbe, «féminisme», symbole d’une revendication fort légitime : l’égalité entre les sexes.

 

Comment expliquer que certains freins persistent encore et ce malgré les avancées juridiques ?

L’inertie et la mauvaise volonté sont des outils très efficaces. Et comme le pouvoir est très majoritairement détenu par des hommes, il ne leur est pas très difficile de faire fi de la loi, voire de payer des amendes plutôt que de rendre aux femmes la place qui leur est due. Selon des sociologues, spécialisées sur la question, il semble qu’il faille atteindre un pourcentage «critique» c’est-à-dire un minimum d’environ 30 % d’un groupe, au sein d’un autre, pour que ce groupe se sente suffisamment solide et légitime pour se faire entendre. D’où la nécessité de recourir aux quotas pour enclencher la dynamique. Encore faudra-t-il que la loi sur les quotas soit respectée !

* La proportion d’hommes dans les instances du pouvoir navigue entre 75% et 90% selon les secteurs d’activité.

 

Pour vous, quel est le combat essentiel à mener pour que l'égalité devienne une réalité quotidienne ?

Tous. Tous les combats doivent être menés en parallèle au quotidien, dans tous les domaines. Il n’y a pas de combat marginal. De même qu’il n’existe pas de lieux exempts d’inégalité hommes/femmes, c’est pourquoi, à la Barbe, nous intervenons dans tous les secteurs de la société.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.