Ouajdi veut casser les ghettos


Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

Ouajdi Féki, alors coordinateur pour SOS Racisme Rhône-Alpes, livre ses réflexions sur la violence et la justice vues de la France d’en bas.

 

Le drame qui a vu le lynchage de deux jeunes à Grenoble a remis la question de la sécurité et de la violence dans les quartiers sur le devant de la scène. L’un des principaux torts de la gauche ces dernières années, a été de laisser la droite s’accaparer cette question voire maintenant l’extrême droite. J’espère que la gauche va s’en saisir et va prendre conscience que les principales victimes de la banlieue ce sont les banlieusards eux-mêmes. Comment en est-on arrivé là ? Modestement, en tant que simple militant antiraciste, je vais essayer d’apporter quelques éléments de réponse.

 

Le rôle des médias

 

Je pense foncièrement et viscéralement que les médias ont une part de responsabilité et je le dis sans état d’âme et sans scrupule. Ils jouent avec ce que les sociologues ont appelé les « groupes désignés ». Lorsque que l’on vous catégorise, dans un groupe, dans une catégorie, malgré toute votre bonne volonté, vous allez malheureusement rester dans cette catégorie-là. Quant au quotidien, dans les médias, les seuls "représentants" de la banlieue sont soit les jeunes footballers capitalistes, usuriers, fans de filles, de péripatéticiennes si je puis me permettre, soit des rappeurs qui sont finalement juste les idolâtres du bling-bling, du capitalisme et de cette décadence vis-à-vis de gente féminine. Comment voulez-vous que ces jeunes-là soient avides de cet argent là ?

 

Prévention et justice

 

La prévention, et notamment la prévention spécialisée sont confrontés à d’énorme difficultés. Cette question de la prévention spécialisée et la nécessité de voir comment travaille ces éducateurs, de savoir les moyens qui sont mis à leur disposition ou pas d’ailleurs. C’est pourquoi la proposition de la Fédération me tient assez à cœur sur le fait d’augmenter ce seuil prévu pour les avocats commis d’office, qui sont certes inexpérimentés mais pas moins compétents. J’ai entendu les nouvelles récentes de la nouvelle Garde des Sceaux qui déclarait vouloir augmenter les moyens de la justice. J’ose espérer qu’on y viendra.

 

Ouajdi Feki

 

 

 

 

Ouajdi Feki

Originaire de Vénissieux, Ouajdi était encore coordinateur de SOS Racisme Rhône-Alpes au moment des Universités d’automne. Il est aujoud’hui président de la Maison des Potes Grand Lyon. Il a fait des études en politique de la ville et a rédigé un mémoire sur la prévention de la délinquance.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.