Des magistrats espagnols contre le racisme


Dimanche, 3 Novembre, 2013
Logo

 

En Espagne, de nombreuses lois luttent contre la discrimination. L’article 14 de la Constitution notamment pose le principe de non discrimination pour motifs racial, d’origine, de culture, de religion entre autres.

 

En Catalogne, SOS-Racisme a répertorié de nombreux cas de racisme en 2012. Il y a quelques années, une spécificité catalane a vu le jour: une magistrature spécialisée dans la violence raciste et discriminatoire constituée par des procureurs de l’Etat existe depuis 2009. Ces derniers font de la recherche préventive contre le racisme. Ils ont recours à des actions pénales. Ils peuvent porter assistance aux personnes qui sont discriminées lors des procès et ils peuvent faire des recours également. Une diffusion dans le reste de l’Espagne est en questionnement. En 2011, un projet de loi d’égalité des droits et de non-discrimination fut discuté, sans aboutir.

 

Par ailleurs, la police catalane possède un outil pour faire des études statistiques liées à la discrimination et au racisme. Cet instrument se développe.

 

Nous avons attaqué une librairie appelée Calki car elle vendait des livres d’idéologie néo-nazie. Quatre personnes étaient impliquées. Le tribunal régional les a condamnées à 3 ans de prison et 2100 € d’amende pour les délits de justification du génocide nazi, association illicite pour encourager la haine et la discrimination, ainsi que pour la provocation à la discrimination contre des groupes pour des raisons racistes. Les condamnés ont fait appel. Cette décision fut cassée en appel par le tribunal suprême à Madrid, qui les a relaxés. La lutte se poursuit : nous lançons un recours devant la cour européenne des droits de l’Homme à Strasbourg.

 

 

Mar Carrrera lors des Assises de l’égalité le 13 juillet 2013

Propos recueillis par Julia Moumon

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.