HLM de Saint-Etienne


Lundi, 15 Février, 2010
Logo

Dans le cadre de la procédure lancée par SOS Racisme, l'office HLM Métropole Habitat a été , de nouveau, entendu par le tribunal d'instance, cette fois-ci, pour préjudice.


Le mercredi 2 décembre,  le tribunal d’instance de Saint Etienne a étudié la demande de Yamina qui réclamait réparation du préjudice de discrimination et de fichage ethnique à l’OPAC de St Etienne, dit METROPOLE HABITAT. En effet, de 1998 à 2005, l’OPAC de St Etienne a procédé à un fichage ethnique en enregistrant dans une grille de peuplement l’origine des titulaires de bail d’un logement social ainsi que des demandeurs.

Les conséquences discriminatoires pour les personnes ayant été victimes de cette pratique sont considérables. Comme Yamina déclarait à l’audience : « Je suis française, en me ramenant à mes origines maghrébines, ils nient le fait que je sois française, ils présupposent que je ne suis pas digne d’occuper un logement en centre ville, du seul fait de mon nom à consonance étrangère ». SOS Racisme salue sa volonté de vouloir faire respecter ses droits et incite les personnes qui ont été victimes, c'est-à-dire les locataires de l’OPAC de Saint Etienne, durant la période allant de 1998 à 2005, à demander réparation du préjudice subi. Il est temps pour METROPOLE HABITAT d’assumer ses responsabilités et d’indemniser les nombreuses victimes. Le jugement sera rendu le 5 mai 2010.

 

Julie Gayard

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.