Hitler, idole des anti-Rroms

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Samedi, 5 Octobre, 2013
Logo
 

Les populations Rroms sont victimes d’une situation alarmante en Europe centrale. La France en est aux paroles, là où en République Tchèque et en Hongrie, entre travaux forcés, cocktail Molotov et pogroms, la haine est déjà passée à l’acte.

 

 

« Finir le travail d’Hitler ! », ce sont des propos qu’on entend de plus en plus à l’encontre des Rroms. Le climat de haine anti-Rroms est fort en Europe central me confie le sénateur Michel Billout, auteur du rapport L'intégration des Rroms : un défi pour l'Union européenne et ses États membres. En Hongrie, le photographe Alain Keler a vu la police encadrer les Rroms afin de les contraindre à des travaux forcés (voir l’article L’Horreur en Hongrie). « Les Rroms de Hongrie sont les Rroms les mieux intégrés d’Europe », comme m’explique Michel Billout. S’ils ont droit aux travaux forcés en Hongrie du fait de leur appartenance ethnique, en République Tchèque, des spots télé les fustigent en faisant référence à l’idéologie nazie ! Le Parti National tchèque avait proposé comme spot de campagne pour les élections européennes de 2009 : « une solution finale pour la question tzigane ».

Des actes…

Ce spot avait été retiré des antennes publiques, mais le message est passé : les extrémistes ont osé produire, réaliser, et diffuser leurs idées nazillardes. Pour le photographe Alain Keler : « le prochain drame est en République Tchèque ». Contre les Rroms, Alain Keler y a vu défiler des néo-nazis « avec des flambeaux ». Il a vu les Rroms échappaient de justesse à des pogroms…

En Hongrie, la légalisation de leur traitement avait commencé dans une petite ville de la taille de Vitrolles, « avec parades militaires, chasse à l’homme, chasse aux Rroms ». Un commando d'extrême-droite a même mené des attaques et assassiné six Rroms. Puis, le maire étiqueté extrême droite, a rendu le travail obligatoire pour les chômeurs. Dans sa commune, c’est 80% de Rroms. « Ce n’est pas une disposition légale, mais le gouvernement, au lieu de l’attaquer, a repris cette mesure à son compte » m’explique Michel Billout. C’est dans ce contexte, comme le précise le rapport d’Amnesty International Agressions contre les Rroms en Hongrie, que les Rroms ont subi des attaques au cocktail Molotov.

…des Paroles

Plus près de nous, ça s’accumule. Impossible de ne pas évoquer les sorties du député des Alpes-Maritimes et président de la Métropole Nice Côte d'Azur. « J'en ai maté d'autres, je vous materai ». Le Maire de Nice, Christian Estrosi, amalgamant les Gens du Voyage et les Rroms, gonflait la poitrine : « La première chose que je fais, c'est de vous mettre des caméras partout, pour surveiller vos faits et gestes dans les quelques heures qui viennent. On va noter ceux qui rentrent, sortent, à quelle minute, à quel moment et ce que vous allez faire partout, dans la ville, dans la métropole, etc. ».  

Quelques jours après, c’était au tour de Gilles Bourdouleix de se distinguer : « Hitler n'en a peut-être pas tué assez ». Le 21 juillet, le député-maire de Cholet s’était lâché, s’adressant aux Gens du Voyage. Réaction de son parti (l’UDI) : l’exclusion. Réaction de l’Etat (ministre de l’intérieur) : saisie de la justice pour « apologie de crime contre l'humanité ». Réaction de la société civile : la Maison des Potes a déposé une plainte pour « incitation à la haine raciale ». Il est temps de se réveiller : entre les paroles racistes et les actes des nostalgiques d’Hitler, la frontière est de plus en plus floue, en Europe, et en France…

 

 

dolpi@maisondespotes.fr 

 

 

Crédit photo : Ë Kosovo Polje, près de la gare, des Ashkalis et des Roms vivent dans des conditions précaires. Kosovo Polje, novembre 2008. © Alain Keler / M.Y.O.P

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.