La friperie sociale de Luneville, ou l'économie solidaire


Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

La Maison des Potes de Lunéville est en constante ébullition. L’équipe de Mohammed Benchaabane, son président, a à faire tous les jours et pour cause. Cette association souffre du manque de financement, à cause de l’opinion politique locale, et a failli fermer il y a quelques temps. 

 

(Crédit photo : Méziane l'Extraterrestre)

 

Mais on n’arrête pas comme ça une équipe déterminée, et les membres ont su rebondir. Ils ont créé une Friperie Sociale, ainsi qu’une librairie (dotée du même qualificatif). A des prix ridicules, défiant toute concurrence, les habitants du quartier, en proie au chômage et à la précarité, peuvent y trouver vêtements, accessoires, et livres. L’activité, qui met en marche la solidarité locale et tisse un lien entre les habitants, génère malgré le prix peu élevé des articles une marge financière suffisante pour maintenir l’association à flot et même pour organiser d’autres projets.

 

Forte de cette expérience, elle a récemment inauguré le « T’es Social », un café social encore une fois à des prix symboliques, qui permettent de faire un point d’accueil supplémentaire, pour cette structure bien développée de la Meurthe et Moselle. Gageons que l’avenir des « Potes en ciel » est jalonné de multiples succès.

 

Julien Vanhée

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.