Côte d'Ivoire »

Côte d'Ivoire


Dans le rétroviseur d'Alpha Blondy

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Pour l’éléphant Ivoirien Alpha Blondy, conscientisation politique et éducation des peuples d’Afrique vont de paire pour corriger durablement les lourdes fractures faites à l’histoire du continent africain.  Et c’est d’Abidjan qu’Alpha nous explique cela… 

Nadjib SELLALI: Tu as dédié une chanson à Houphouet Boigny  que retiens-tu de son action de leader du mouvement d’indépendance ?

Houphouët Boigny

Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Né à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire) le 18 octobre 1905, Félix Houphouët Boigny a été un médecin engagé avant de marquer de son sceau l’histoire de la décolonisation des pays africains, en devenant un acteur syndical et politique hors paire. Fondateur en 1944 du Syndicat Agricole Africain (SAA) pour défendre une égalité de droit entre africains et européens, cette formation sera également à l’origine du Parti Démocratique de Cote d’Ivoire (PDCI). Il a fallu peu de temps à Houphouët Boigny pour raccrocher le PDCI au Rassemblement Démocratique Africain (RDA) dont il sera président en octobre 1946 alors que le 11 avril de cette même année, il s’illustrait de nouveau en abolissant le travail forcé  dans la législation française sous son mandat de député.

Issu de l’élite politique, Félix Houphouët Boigny sera membre des deux Assemblées constituantes françaises en 1945 et 1946 puis député de Côte d’Ivoire au Parlement français de 1946 à 1959.

La renaissance Ivoirienne.

Lundi, 17 Août, 2009
Logo

Tous les yeux sont rivés sur l’ancien eldorado de l’Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire est à un tournant de son histoire. 


Au temps ancien existait une terre d’exil, de migration et de peuplement progressif de populations africaines en quête de paix. Après la colonisation puis la décolonisation, le pays que l’on connaît, sous le nom Côte d’ivoire, vît le jour. Présidé durant 30 ans par Félix Houphouët-Boigny, de 1960 à1993, le pays se déchira pour la première fois à la mort du « vieux » comme l’appelaient les ivoiriens.18 millions d’ivoiriens n’arrivaient plus à vivre ensemble, ils se massacraient !