Nathalie Arthaud »

Nathalie Arthaud


Sauvons la laicité par le savoir. La réponse de N. Arthaud

Dimanche, 20 Mai, 2012
Logo

Je pense qu’on pourrait faire mieux au niveau de la laïcité. Je travaille dans un lycée, tous les vendredis j’ai droit au poisson, ce qui m’énerve parfaitement.

Je pense qu’on pourrait faire mieux au niveau de la laïcité. Je travaille dans un lycée, tous les vendredis j’ai droit au poisson, ce qui m’énerve parfaitement.

Assurons la sécurité des femmes victimes de violences. La réponse de N. Arthaud

Dimanche, 20 Mai, 2012
Logo

Je suis tout à fait d’accord. Pour que la possibilité soit réelle pour ces femmes de sortir de cet engrenage il faut leur donner la possibilité d’être hébergées, de pouvoir rebondir, je soutiens complètement cette proposition.

Brisons la loi du ghetto. La réponse de N. Arthaud

Dimanche, 20 Mai, 2012
Logo

Je suis pour la lutte contre la discrimination au logement. Je ne sais pas si le simple anonymat pourra faire sauter ce verrou parce qu’éffectivement il est aussi sur le terrain social et donc sur les fiches de paye.

Je suis pour la lutte contre la discrimination au logement. Je ne sais pas si le simple anonymat pourra faire sauter ce verrou parce qu’éffectivement il est aussi sur le terrain social et donc sur les fiches de paye. Je ne suis pas sure que le simple anonymat empêchera ça. Mais tout ce qui peut aller dans le sens de la lutte contre cette injustice criante et de l’exercice du racisme ordinaire, nous somme pour. Mais sur le logement, le problème c’est aussi de construire massivement les logements qui manquent il faut que tout le monde y ait accès.

Des productions audiovisuelles pour tous et par tous. La réponse de N. Arthaud

Dimanche, 20 Mai, 2012
Logo

Je suis convaincue que dans les quartiers il y a des centaines de Mozart, de Vivaldi, des Spielbergs, des Jamel Debbouze. Dans la mesure où ces quartiers sont relégués et n’ont pas accès à toutes ces ouvertures, on ne les voit pas émmerger.

Je suis convaincue que dans les quartiers il y a des centaines de Mozart, de Vivaldi, des Spielbergs, des Jamel Debbouze. Dans la mesure où ces quartiers sont relégués et n’ont pas accès à toutes ces ouvertures, on ne les voit pas émmerger. Ca fait partie du gâchis de la société actuelle. Oui, il faut trouver les moyens financiers. Là, sur la redevance, tout à l’heure sur le PMU. On ne pourra pas améliorer le sort des classes populaires si on ne se décide pas à prendre l’argent là où il est. Il est dans les poches d’une minorité capitaliste et d’une bourgeoisie innondée de milliards.

Assez d'éducation au rabais. La réponse de N. Arthaud

Dimanche, 20 Mai, 2012
Logo

Je pense que dans les ZEP, il faut mettre les professeurs, les enseignants qu’il faut. Et peut-être même plus que 30% supplémentaires en réalité. Ce que l’on voit, c’est qu’aujourd’hui l’éducation de la jeunesse défavorisée est sacrifiée.

Je pense que dans les ZEP, il faut mettre les professeurs, les enseignants qu’il faut. Et peut-être même plus que 30% supplémentaires en réalité. Ce que l’on voit, c’est qu’aujourd’hui l’éducation de la jeunesse défavorisée est sacrifiée. Je suis conseillère municipale à Vaulx en Velin, et je travaille à Aubervilliers aussi. Et ce qu’on voit dans ces villes, c’est que tous les instituteurs qui étaient là pour s’occuper des enfants en difficultés, ceux du réseau RASED notamment sont tous supprimés les uns après les autres. Et on se retrouve avec des classes qui atteignent jusqu’à 30 élèves.

Impliquons les entreprises dans la formation professionnelle. La réponse de N. Arthaud

Dimanche, 20 Mai, 2012
Logo

C’est un vrai problème. Je connais des anciens élèves qui sont maintenant en BTS, en IUT, qui doivent faire des stages et qui ne trouvent pas. C’est un vrai problème et je suis donc pour ce qui va dans ce sens-là. Je suis aussi pour rendre obligatoire pour les entreprises de prendre en stage mais aussi de les rendre payants. Il y a souvent de l’abus. Souvent les entreprises voient de la chair fraiche qui arrive, bonne à exploiter. On leur fait faire le sale boulot.
Et même en formation, on leur fait tenir des postes de travail, et donc cela mérite salaire. Mais aussi d’être comptabilisés dans les droits sociaux.

Régularisons les travailleurs sans papiers. La réponse de N. Arthaud

Lundi, 21 Mai, 2012
Logo

Oui, nous sommes pour la régularisation de tous les travailleurs sans papiers.
Pas au cas pas cas, mais vraiment pour tous. Aujourd’hui, c’est inadmissible de voir des travailleurs, des gens qui essaient de gagner leur vie, vivre la peur au ventre, se sentir traqués. Qui évitent de prendre le métro, de fréquenter certains lieux. Ce n’est pas tolérable. Nous sommes donc pour la régularisation de tous les sans papiers.
Dans cette société, quand on est riche on peut aller partout. Aucun problème de papiers. Les problèmes de papiers, c’est toujours pour les plus pauvres. Je combats tout cela et je rêve même d’un monde où il n’y aurait plus besoin de papiers.

Ouvrons les emplois fermés. La réponse de N. Arthaud

Mardi, 24 Avril, 2012
Logo

« Je suis bien sûr d’accord avec cela. Une partie de mon engagement politique est fondé sur la révolte des inégalités.

Si on est aujourd’hui en Chine, en Afrique, au Brésil dans les favelas, on a quand même beaucoup moins de chance d’avoir une vie facile, digne. Où que l’on naisse, on doit avoir la possibilité de choisir sa vie. Je suis contre tous ces obstacles. Je tiens par ailleurs à souligner que je suis pour le droit de vote des étrangers. Je ne vois pas pourquoi on leur demanderait de faire allégeance avant de leur donner la possibilité de s’exprimer pour un pays qu’ils contribuent à construire.»

Assurons une Education Populaire efficace et pérenne. La réponse de N. Arthaud

Mardi, 24 Avril, 2012
Logo

"C’est une idée de prendre 10 % des taxes sur les jeux de hasard. Il y en aurait bien d’autres. Les profits, on en entend peu parler, à cause de « la crise » mais les entreprises continuent de faire des bénéfices, de distribuer des dividendes. Ce sont ces profits qui alimentent la spéculation. Cet argent il existe mais est gâché. Je pense oui qu’il faudrait prendre l’argent qu’il y a dans la société pour titulariser les animateurs, les éducateurs. Je pense que l’éducation ne passe pas que par l’école et que les associations font un travail vraiment précieux. Ce sont des portes qui s’ouvrent aux jeunes qui se découvrent des envies et peuvent se projeter dans l’avenir. Il faut le préserver. Je suis convaincue que l’éducation nationale plus les associations qui permettent de toucher à la culture c’est très important. Ca dépend évidemment d’avoir des moyens, et ça passera forcément par une lutte."

Pauvre ou riche mêmes droits face à la justice. La réponse de N. Arthaud

Mardi, 24 Avril, 2012
Logo

« C’est un début. Je ne suis pas sûre que ça assurera l’intégrale égalité. Ne serait-ce que connaître ses droits, ce n’est pas facile dans la société actuelle. Ceux qui sont riches ont de ce point de vue là des longueurs d’avance. Il faut les rattraper et donc je suis pour favoriser tout le soutien juridictionnel dont on peut disposer. D’autant plus qu’ils ont mis un forfait d’entrée en justice pour aller en procès. Sur la justice il y a aussi toutes ces lois qui sont inégalitaires et souvent protègent plus les affairistes. »