INTERVIEW : ROLAND CASTRO « En finir avec l’Apartheid urbain »


Samedi, 28 Février, 2009
Logo

Roland Castro, architecte flamboyant, veut faire bouger les lignes dans les quartiers depuis plus de 20 ans. Le Grand Paris, lancé parfois de manière chaotique à la fois par le gouvernement, la Région et la Ville de Paris, paraît à notre homme le levier pour enfin reconstruire les quartiers sur des bases nouvelles.

Qu’est-ce que le Grand Paris devrait permettre ?

 

D’en finir avec l’Apartheid urbain : de décentraliser des administrations et la culture vers les banlieues, et ainsi mettre l’intérêt public partout. Retrouver des grands équilibres culturels, de la solidarité, pas seulement faire du développement économique. Pas du zonage avec des espaces séparés pour les commerces, l’habitat, l’administration. Ne plus faire des objets avec des parkings autour, comme à Bobigny ou à Nanterre. Mais faire quelque chose qui ressemble à une ville traditionnelle… Le parc de La Courneuve pourrait être comme Central Parc et transformer les 5 villes autour !

 

Le plan Borloo, avec l’ANRU, mêlait déjà l’urbain et l’humain…

 

Oui, mais il faut rendre tous ces projets cohérents. Et ça marche : à la Caravelle (Villeneuve-la-Garenne), ça s’est apaisé depuis la rénovation ! Le « Mac Val » [musée d’art contemporain de Vitry-sur-Seine, NDLR] aussi !

 

Tout cela ne risque-t-il pas d’augmenter les prix ?

 

Non, pas si on fait ça sur une très grande échelle : à Paris, on est dans une logique libérale, avec une pénurie d’espace, où le moindre mètre carré du 19ème arrondissement est une cible pour les plus riches. Là, en créant de la beauté sur plusieurs pôles, on peut même faire baisser les prix ! On donnera envie aux gens du Marais d’habiter à Gennevilliers, sur le port où est en projet un opéra notamment ! On va créer un métro aérien au-dessus de l’A86, relier ainsi Orly et Roissy, faire un maillage par des bateaux… C’est un projet de civilisation !

 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.