Rennes des pionnières


Jeudi, 28 Mars, 2013
Logo

Avec un système d’attribution des logements sociaux transparent, la ville de Rennes est une véritable pionnière de la lutte contre les discriminations.


A Rennes, l’association intermède implantée dans les quartiers de Rennes Sud accompagne les jeunes sans qualification ou en grande difficulté sociale en vue de les aider dans leur recherche d’emploi.

 

Quant à la ville de Rennes, elle est pionnière de la lutte contre la discrimination au logement. L’occasion de rencontrer Guy Potin, adjoint au logement de la mairie, et Nathalie Demslay, responsable du service habitat de Rennes Métropole qui ont présenté le système de lutte contre les discriminations aux marcheurs. Un système créé dès 1954 et non discriminatoire pour l’accès au logement.

 

Cette agglomération utilise l'enregistrement centralisé de la demande d'HLM. Le principe s'est étendu à l'ensemble du pays. En 1963, la ville de Rennes a créé la commission unique d'attribution de logements sociaux qui se veut transparente et équitable. Cette commission s'est vite imposée à Rennes Métropole et comprend les bailleurs sociaux, des représentants des Villes de Rennes Métropole, de l'Etat et des associations.

 

Au cours du débat, une question a été soulevée sur la ségrégation raciale et spatiale à Rennes Métropole. Guy Potin et Nathalie Demslay ont démontré que le système informatique d'attribution de logement social est ainsi fait qu'il serait peu probable d'avoir des regroupements communautaires dans les logements HLM et favorise la mixité sociale et l'égalité.

 

Enfin, le modèle Rennes Métropole est transposable à d'autres collectivités locales. Le Conseil de Paris a sélectionné le système d'attribution des demandes HLM porté par Guy Potin, Nathalie Demslay et leurs administrations.

 

Slimane Tirera

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.