Bordeaux n’a pas la mémoire qui flanche


Mardi, 2 Avril, 2013
Logo

Algérie toujours avec le Boulevard des Potes de Bordeaux qui avait organisé un colloque sur le sujet en commémoration du 50 anniversaire de l’indépendance.

 

Le Boulevard des Potes de Bordeaux, implanté dans les vieux quartiers populaires Saint Jean de Bordeaux depuis vingt ans, mobilise chaque année les habitants dans le cadre des repas de quartier qu’elle organise le premier week-end de juin.

 

Un reportage saisissant

 

Le colloque s’est ouvert par le documentaire de Ben Salama, Une histoire algérienne, témoignage poignant à la première personne. Ce documentaire ne souffre d’aucun manichéisme et permet de comprendre les « horreurs » commises dans les deux camps. Un débat avec Laetitia Bucaille, maître de conférences en sociologie, Marie Poinsot, rédactrice en chef de la revue Hommes & Migrations et Ben Salama, journaliste et réalisateur algérien a suivi. Une discussion cordiale et riche en idées même si des divergences ce sont clairement affichées par moments.

 

Des témoignages émouvants

 

Les témoignages de Hélène Erlongsen-Creste, co-auteur de Nos pères ennemis, puis de Zarah Benayad, auteure de Le Rebelle, mémoires d’un moudjahid sur le combat mené par son père, ont montré l’émotion qui règne autour de ce sujet encore aujourd’hui à travers les réflexions des descendants des protagonistes. La journée s’est achevée sur un buffet oriental et un concert pendant lequel les marcheurs se sont défoulés sur la piste de danse.

 

Teddy Ambroise

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.