Burqa : faut-il légiférer ?

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Lundi, 17 Mai, 2010
Logo

Réaction de Fadéla AMARA, Secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la Ville

 

Vous vous êtes, très vite, prononcée en faveur d’une loi interdisant le voile intégral dans tout l’espace public, quelles en sont les raisons ?

Je suis, en effet, favorable à une loi qui éradique totalement le voile intégral dans notre pays car, d’une part, il touche à la question du respect et de la dignité des femmes et, derrière ce voile intégral, c’est un projet politique qui, encore une fois, porte l’inégalité des sexes mais surtout qui amènent ces femmes à la mort sociale dans le sens où elles ne pourront jamais travailler donc jamais devenir autonome financièrement. D’autre part, nous sommes dans une société où la démocratie, comme le dit Michèle Alliot-Marie, se vit « à visage découvert » donc ces femmes s’inscrivent aussi contre les valeurs de la République, contre les valeurs du pays dans lequel elles vivent même si évidemment, pour beaucoup d’entres-elles, ce voile intégral leur est imposé. Il faut donc penser que cette loi va les aider, les protéger de la même manière que sur la question du voile en 2004, même si je ne les place pas au même niveau.

 

Comment expliquez-vous alors, qu’une fois encore, cette question suscite de vives polémiques ?

Elle ne devrait pas car nous avons, contrairement à celle du voile, un élément imparable. En effet, le Cheikh Tantaoui, ancien responsable de l’université d’Al-Azhar, plus haute autorité de l’islam sunnite, et le Conseil français du culte musulman ont très clairement expliqué que la burqa n’a strictement rien à voir avec l’Islam. A cela s’ajoute 70% des français, y compris les français de sensibilité musulmane, qui sont extrêmement favorables à cette loi.

Après il est vrai, qu’ici et là, des expressions s’y opposent avec des raisons, totalement ubuesques, et qui ressemblent plus à des postures pour exister politiquement donc dans des intérêts personnels, de carrière ou électoralistes, plutôt que dans une démarche du respect et de la dignité des femmes. Toutes celles et ceux qui, aujourd’hui, se prononcent contre cette loi à travers notamment l’argument de la stigmatisation, et là je parle des femmes et des hommes politiques, je leur rappelle tout simplement, que dans les années 70, les féministes se sont mises en mouvement pour obtenir des droits à l’arrachée et personne dans ce pays ne les a accusées de stigmatiser la communauté catholique ! C’est une escroquerie intellectuelle parce qu’on redéfinit la liberté et l’égalité en fonction de la couleur de peau alors que ces valeurs sont universalistes et, de ce fait, elles doivent s’appliquer à l’ensemble des femmes de notre pays.

 

 

Recueilli par Yasmine Oudjebour

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.