Laïcité, l’ennemi mortel du FN


Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

Alexis Corbière, aujourd'hui adjoint au maire du 12ème arrondissement de Paris et secrétaire national du parti de gauche, est un militant acharné de la lutte contre l'extrême droite. Voici sa contribution au dossier. 


Le FN n’’est pas laïque. Il est même sans doute le parti politique le plus déterminé et le plus conséquent pour détruire la laïcité telle qu’’elle est définie par la grande loi du 9 décembre 1905. D’’abord, jamais, depuis sa fondation en 1972, il n’’a mené le moindre combat laïque et même, pour être précis, il était toujours aux cotés de ses adversaires les plus farouches. En 1984, il fut particulièrement actif, aux cotés des institutions religieuses et de la droite, pour défendre les intérêts des écoles privées majoritairement confessionnelles. En 1994 il était favorable à la remise en cause de la loi Falloux afin de financer davantage les établissements privés. Ce sont des points majeurs car le fondement de la laïcité en France, et une de ses matérialisations concrètes est la défense de l’’Ecole républicaine. Aucune laïcité ne peut exister réellement sans une école publique forte et de qualité. Comment donc défendre la laïcité en mettant l’’école publique et laïque en concurrence déloyale avec les écoles privées comme le propose le FN ? En attribuant un « chèque éducation » aux familles qui « choisiraient » entre public et privé ? Impossible.

Le FN s’’est aussi toujours dit favorable aux subventions pour les crèches confessionnelles, au financement public de constructions de cathédrales catholiques, aux financements publics de cérémonies religieuses catholiques comme les visites du pape en France, etc... Soyons franc, souvent, dans ces moments là aussi, il a profité des faiblesses et des incohérences de la gauche. Mais, c’’est un autre problème. On me répondra « Oui, peut être, mais c’’était avant que Marine Le Pen soit la présidente du FN, depuis cela a changé... ». Non, même sous la direction de la fille de l’’ancien président, le FN reste le parti des anti-laïques de choc.

Chatoliques intégristes

Pour comprendre, il faut observer l’’entourage politique direct de Mme Le Pen. Voici deux exemples éloquents parmi d’’autres.

Tout d’’abord, Marie-Christine Arnautu est la nouvelle vice-présidente du FN chargée des affaires sociales. Très proche de Marine Le Pen, elle est présentée par la presse comme sa «grande soeur». Dans un communiqué du 16 mars 2010, Mme Arnautu reprochait à une autre liste d’’extrême droite de l’’avoir empêchée d’’obtenir 10 % et considérait que la seule liste chrétienne était celle du FN. Elle terminait par un « En cette période de ca- rême, Marie-Christine Arnautu prie pour que ce pêché mortel envers la Nation et la famille leur soit un jour pardonné. Amen». Sidérant de la part d’’une prétendue « laïque ».

Autre cas, M. Walleyran de Saint Just est le trésorier actuel du FN et avocat de Marine Le Pen (et de l’’église intégriste Saint-Nicolas du Chardonnet). Il est aussi le Vice-président de l’’AGRIF qui signifie « Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’’Identité Française et chrétienne ». Cette association partage éxactement la même adresse que Chrétien-solidarité un groupuscule d’’intégristes catholiques. Normal ce sont les mêmes sous des masques différents ! Ces deux structures, très liées l’’une à l’’autre, ont été fondés par Bernard Antony, un autre intégriste, longtemps membre de la direction du FN aux cotés de Marine Le Pen. Si M. de Saint Just est un laïque que fiche-t-il donc à co-présider une telle association et à se réunir dans les mêmes locaux que ces intégristes qui luttent contre la laïcité avec acharnement depuis des décennies ?

Les proches de Mme Le Pen, et elle-même, sont donc favorables à ce que les catholiques les plus durs exaltent leur foi partout et tout le temps, car c’’est selon eux la religion « bien de chez nous » répondant aux prétendues « racines chrétiennes de la France » termino-logie hélas reprise par le Président Sarkozy lui-même ! Cette vision de notre pays est fausse. La France que nous aimons n’’a pas de racines religieuses mais des fondements, républicains et laïques. C’’est cela qu’’il faut défendre. Considérer que certains de nos concitoyens musulmans sont dangereux pour la laïcité, car ils sont «étrangers» n’’a rien à voir avec la laïcité. Cela s’’appelle de la xénophobie.

Confier aux responsables du Front National la défense de la laïcité, reviendrait à confier à Pablo Escobar la lutte contre la drogue !

 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.