Etat des lieux du ghetto : Ne pas se soumettre aux municipalités


Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Chahitelma Saadane, chargé de mission à la Mairie de St Herblain


Quand j’entendais dire : il ne faut pas vous laisser berner par les personnes qui viendraient, nous, nous avons toujours refusé. Seulement, aujourd’hui, dans le monde associatif, cela a été dit par quelqu’un tout à l’heure, si vous n’êtes pas d’accord avec la municipalité dans laquelle vous êtes, je peux vous dire que les subventions ou les aides, ce n’est même pas la peine d’en parler. Au contraire, on va vous montrer du doigt comme étant des associations extrémistes, anarchistes. On va utiliser tous les thèmes et les anathèmes et toutes les stigmatisations possible pour faire en sorte que vous ne soyez pas entendus et vous ne défendiez pas ceux pour qui vous vous battez : les habitants des quartiers.

 

didier dit :Bonjour et merci Stephane.La lceutre de cet est claire et limpide et reflete tout a fait la realite du travail tel qu'il doit etre fait.Tres simple a lire et a memoriser.Les fondamentaux Bravo.Cordialement.Didier VERBESSELT

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.