Dossier » Quartiers : l'heure des comptes »

Quartiers : l'heure des comptes


L'Ecole au coeur de tous les enjeux

Mercredi, 1 Août, 2012
Logo

Pote à Pote n°94, Septembre 2004

Solide et fragile à la fois, en proie aux maux de notre temps, l'école de la République se cherche. A chaque fois, c’est la même chose. Qu’un débat ait lieu dans une salle municipale, dans un colloque avec des gens très sérieux, ou à la télé, la conclusion sonne comme une évidence : « C’est à l’Ecole de jouer son rôle ! ». Quel que soit le sujet abordé.


L'Alpha et l'Omega

Les actions que nous menons : Une force se soulève !

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Julien Dray


Sur le terrain, dans les cités, dans les villes, cela pousse de tous les côtés. Cette résistance est aujourd’hui fragilisée. Il faut pousser encore plus certainement, mais cela pousse parce que des générations entières cette fois-ci ne veulent pas se laisser faire et ne veulent pas s’en laisser conter. Le conseil que je vous donne, et c’est ainsi qu’il faut travailler d’après moi maintenant : ne croyez per- sonne, ne croyez qu’en votre propre force. Constituez-vous en force autonome et indépendante. Ne respectez aucune autorité établie.

Les actions que nous menons : La jeunesse, une force politique

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Loïc Rigaud, responsable du pôle anti discriminations de SOS Racisme


On entend souvent qu’au- jourd’hui les jeunes ne se mobilisent plus. On entend souvent qu’ils ne sont plus politisés, que c’est une société de la consommation, contrairement à avant où là, ils étaient politisés, et là, il y avait de l’envie, etc. J’ai envie de dire, pendant le CPE, on était plus qu’en mai 68, donc on vous met une bonne leçon quand même.

Les actions que nous menons : Les nouveaux hussard de la République

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Ibrahim Sorel, Président de Banlieues du monde et BDM TV


Je vous dis que totalement chevillés au corps, ensemble, on peut faire bouger les choses parce que nous sommes mus par une volonté extraordinaire, celle qui est nourrie au quotidien par les choses que nous voyons dans nos quartiers : ce formidable potentiel de fraternité et de vivre ensemble qui existe encore dans ces quartiers.

Les actions que nous menons : Faire le lien entre les générations

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Valérie


Je crois qu’on peut dire que le travail de la Maison des Potes et de SOS Racisme et de Ni putes ni soumises » et de tous les réseaux, doit poursuivre parce qu’en effet, la rupture est toujours existante aujourd’hui. Après 20 ans de travail, il faut continuer et il faut, je pense, avoir une passerelle des personnes qui se sont engagées envers les jeunes qui souhaitent s’engager. Il faut vraiment créer des liens avec ceux qui sont déjà engagés depuis de nombreuses années.

 

Ce qu'il faut faire : Faire de l’égalité une réalité !

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Samuel Thomas, président de la FNMP


Je voudrais pointer une chose essentielle : la bataille sur l’égalité. Cela a été rappelé : la bataille de 83 qu’on appelle la Marche des Beurs, était une bataille pour l’égalité. Le principe de se battre au nom de ce principe d’égalité, on en a fait le leitmotiv de ce que vous pouvez voir comme document aujourd’hui, à savoir faire de l’égalité une réalité. On dit que les banlieues sont surfinancées ; les ZEP sont surfinancées. Pourquoi continuent-ils de nous poser des problèmes alors qu’ils bénéficient de discrimination positive ?

Ce qu’il faut faire : Les jeunes sont sources de valeurs pour les entreprises...

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Aline Crepin, déléguée générale de Randstad


Un axe important du CNEB (Conseil National des Entreprises pour la Banlieue) est le lancement d’un pôle d’excellence avec Banlieues 2.0 et d’essayer de renverser la tendance qui est de dire : l’énergie se trouve aussi dans les banlieues, beaucoup dans les banlieues. Avec un tiers de la population qui a moins de 20 ans, on imagine à quel point cette énergie peut être vraiment créatrice de valeurs, et aider les entreprises à apporter de la valeur.

Ce qu’il faut faire : Sanctionner les discriminations !

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Patrick Karam, délégué interministériel à l’égalité des chances des français


Oui, il faut des mesures incitatives. Mais, quand tout a échoué, à un moment donné, il faut aussi sanctionner. Je ne crois pas que le simple fait qu’il y ait une institution dédiée à la lutte contre les discriminations suffise, sinon, cela se saurait. Là encore, les associations ont un rôle majeur à jouer. Ce n’est que par l’action conjointe État et associations que nous parviendrons à obtenir des résultats significatifs.

Ce qu’il faut faire : Une seule solution: le mouvement associatif!

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Julien Dray, député de l’Essonne, vice président de la région Île de France


Je finis par vous raconter cette anecdote. Quand j’étais au Conseil régional et que je m’occupais de la politique de la ville, il y avait la commission permanente. Celle-ci attribue les subventions. Ils me cassaient les pieds. Souvent j’ai invité les associatifs à venir voir, pour 3000, 5 000 euros. Il fallait que j’explique l’action, que je présente le bilan d’activités, que je justifie le nom de l’association. C’est tout juste s’ils n’allaient pas compter le nombre de participants à la virgule près. Cela durait une heure, deux heures parfois.

Ce qu’il faut faire : Donner 30% de profs en plus aux établissements de ZEP

Vendredi, 4 Juin, 2010
Logo

 

Par Samuel Thomas, prédisent de la Fédération Nationale des Maisons des Potes


Si on ramenait simplement la dépense publique par enfant de ZEP à égalité avec la dépense publique par un enfant du centre ville, on mettrait 30 % de profs en plus, si on n’arrive pas à leur imposer aux enseignants expérimentés, d’aller là bas, il suffit d’en mettre 30 % et de faire 30 % de professeurs en plus, ce n’est pas de la discrimination positive ; c’est de l’égalité de traitement. Pour tout, c’est ainsi.