Lutte contre les discriminations : spécialité en progression


Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

Ancien président de la Halde*, Louis Schweitzer rappelle que la lutte contre les discriminations nécessite un réseau de spécialistes, que son problème spécifique est d’abord la lutte contre l’indifférence, et qu’elle a encore la capacité de progresser juridiquement.

 

En matière de discrimination, il y avait un spécialiste qui s’appelait la Halde. Les recours étaient de l’ordre de 10 à 15 000 par an. On était capable de donner aux gens un avis et de les aider à faire valoir leurs droits. Cependant, je voudrais souligner que concernant l’accès au droit, c’est comme pour la médecine : il faut à la fois un réseau de généralistes et de spécialistes bien identifiés, vers lesquels les gens vont soit directement soit sont envoyés par les généralistes quand ils ont un problème particulier.

 

Ensuite, dans le domaine des discriminations, notre enjeu est de lutter contre l’indifférence et contre des gens qui souvent n’ont pas conscience de faire quelque chose d’interdit. C’est beaucoup plus difficile de lutter contre l’indifférence que de lutter contre un adversaire parfaitement identifié. Lutter contre l’indifférence est un sentiment diffus, qui implique beaucoup plus d’énergie. C’est une lutte qui implique à mes yeux des gens spécialisés, qui consacrent toute leur énergie à cette lutte justement pour réveiller les consciences.

 

Enfin, je voudrais signaler qu’il y a un apprentissage de l’efficacité du droit. Le droit ne résout pas tous les problèmes : vous ne résolvez pas le chômage avec le droit, vous ne résolvez pas l’inégalité salariale avec le droit. En revanche, le droit est un instrument raffiné que l’on peut apprendre. Quand je suis arrivée à la Halde, j’étais convaincu que la bonne voie pour lutter contre les discriminations, c’était le pénal. Et le précédent gouvernement s’était dit la même chose. Ce qu’on constate, c’est que ce n’est pas la voie la plus efficace, donc il y a un apprentissage de l’efficacité à faire même pour les spécialistes. Ce domaine des discriminations est un domaine où le réseau de spécialiste a encore à progresser. Il s’agit d’une spécialité encore en devenir, ce qui implique des difficultés supplémentaires.

 

Louis Schweitzer

 

 

 

Louis Schweitzer

Premier président de la HALDE* (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité), ancien PDG de Renault, ancien président du conseil de surveillance du journal Le Monde, président d'honneur du MEDEF international, ancien directeur de cabinet de Laurent Fabius, ministre de l’économie et des finances, entre autres, Louis Schweitzer est aujourd’hui président de Initiative France, réseau d’association de prêts d’honneur.

 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.