Assurons une éducation populaire efficace et pérenne


Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Concernant les subventions et le soutien apporté aux associations par l’Etat, nous ne pouvons avoir l’espoir d’un changement qu’en nous solidarisant pour interpeller le pouvoir national et que s’il y a un ministère qui nous est dédié.

Nous avons réclamé un fonds paritaire pour nous permettre de peser sur les arbitrages des distributions financières. Ce fonds paritaire aurait la qualité de faire émerger des leaders qui seraient se confronteraient à l’administration et qui, par cette confrontation, pourraient progresser dans cette capacité à s’émanciper et à participer à la vie politique de ce pays.

 

Ce fonds est légitime car il a pour principale vertu de sécuriser un financement aujourd’hui mis à mal. Nous avons entendu le ministre dire que nous ne pouvions pas attendre la moindre augmentation du financement global à la politique de la ville et aux associations car globalement il ne pourra pas y avoir d’augmentation de budget, alors que la crise atteint un tel niveau de gravité que l’on ne peut pas continuer avec les mêmes fonds, les mêmes finances. Christiane Taubira a dit qu’elle pourrait faire des économies si elle met en place des postes d’éducateurs au lieu d’augmenter les places en prison. Et la société ira mieux s’il y a un dispositif d’encadrement des jeunes pour éviter qu’ils soient incarcérés et qu’ils tombent dans l’engrenage de la délinquance. Donc on n’est pas complètement désespéré et on continue à porter cette revendication.

 

Samuel Thomas

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.