Assez d'éducation au rabais.


Lundi, 30 Avril, 2012
Logo

Dans son livre, «La reproduction», Bourdieu disait « la reproduction des inégalités sociales par l’école vient de la mise en œuvre d’un égalitarisme formel à savoir que l’école traite comme égaux en droit des individus inégaux en fait, c'est-à-dire inégalement préparés par leur culture familiale à assimiler un message pédagogique ».

 

INTERPELLATION:

 Zoubida Chalka, membre de l'association Collectif Jeunes 11 à Narbonne:

Dans son livre, «La reproduction», Bourdieu disait « la reproduction des inégalités sociales par l’école vient de la mise en œuvre d’un égalitarisme formel à savoir que l’école traite comme égaux en droit des individus inégaux en fait, c'est-à-dire inégalement préparés par leur culture familiale à assimiler un message pédagogique ». De par son fonctionnement, l’Education nationale crée malgré elle des inégalités. On peut appeler cela de la discrimination institutionnelle, certes indirecte. Mais qu’est-ce que la discrimination institutionnelle ? C’est le fait de mettre tout le monde sur un pied d’égalité et faire comme si tous bénéficiaient des mêmes dispositions. Or, les inégalités de fait viennent contredire ce traitement égalitaire formel, notamment les établissements ZEP (Zone d’Education Prioritaire). Pour moi, le sigle ne correspond pas à la réalité, en sachant que les établissements ZEP rencontrent d’énormes difficultés, notamment sur l’équipe pédagogique. Les moyens donnés aujourd’hui aux établissements ZEP ne sont pas égalitaires par rapport aux établissements des centres villes, car les enseignants dans les établissements ZEP sont beaucoup moins expérimentés que dans les établissements du centre-ville. Comment rétablir une égalité entre les établissements ZEP et les établissements du centre-ville face à ces inégalités ?

 

PROPOSITION:

Assez d’éducation au rabais.

Pour garantir au plus tôt l’égalité de traitement en France, nous revendiquons : 30% de professeurs en plus dans les ZEP. Contrairement aux idées reçues, les établissements en zones d’éducation prioritaire coûtent 30% moins cher à l’État que ceux des beaux quartiers et autres centres villes. Leurs enseignants sont majoritairement débutants, donc moins payés qu’un prof expérimenté.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.