Si je suis élu, je m'engage


Lundi, 16 Avril, 2012
Logo

Akli Mellouli est élu de Bonneuil sur Marne, familier des propositions pour Faire de l’Égalité une Réalité, qu’il a soutenues depuis le 4 juin 2011, il est candidats aux législatives dans la 1ère circonscription du Val de Marne. Il pointe ici les difficultés qu’ont les jeunes à trouver des stages qualifiants mais... laissons-lui la parole :

 

 

Pensez-vous que la société offre les meilleures chances aux jeunes des quartiers pour s’en sortir dans le monde du travail ?

Ceux qui vivent dans notre société s’aperçoivent des grosses difficultés qu’ont les jeunes pour émerger. C’est très difficile, surtout par rapport à certains territoires, certaines origines, il y a des préjugés qui font que, même si c’est difficile pour tout le monde, c’est pire encore quand on est issu des milieux populaires où que l’on est d’une origine ethnique ou territoriale différente.

Que pensez-vous d’une initiative comme SOS Stage ?

Cette initiative est intéressante, pertinente, pour la bonne et simple raison qu’elle permet à des jeunes de trouver plus facilement un stage. Vous savez que ce premier stage, c’est le premier contact qu’ont les jeunes avec l’entreprise. Et c’est vrai que celui-ci est déterminant dans leur orientation. C’est l’occasion de découvrir un métier et de se familiariser avec le monde du travail. Pourtant, ce premier contact se réduit souvent à un contact avec une association avec le kebab du coin, parce qu’il les prend pour les aider, ou à servir des cafés. Ceux qui n’ont pas les réseaux familiaux connaissent la « galère » pour trouver un stage. Cette idée de mobiliser la communauté éducative dans son ensemble, les entreprises, est un élément facilitateur qui justement permet à des jeunes d’avoir un vrai stage et de pallier ce manque de réseau lié à leur origine sociale.

Seriez-vous volontaire pour porter notre proposition en loi, pour obliger les entreprises à prendre un certain nombre de stagiaires sans discrimination, d’obliger les établissements à contractualiser avec les entreprises des places de stagiaires?

Est-ce qu’il faut la porter en proposition de loi, ou alors en faire un élément dans le cadre des politiques innovantes? On veut déjà intégrer dans la loi, le code du travail, le bilan de l’égalité et les questions de discrimination. C’est ce que nous proposons avec François Hollande. Cela rendra le code du travail plus contraignant que les bons sentiments. Effectivement, nous devrons œuvrer pour que les entreprises qui bénéficient d’aides soient sur ce terrain-là exemplaires et donc qu’elles permettent l’accueil de stagiaires dans de bonnes conditions, en lien avec les différents partenaires. Si cela doit passer par une loi, je serais effectivement aux côtés de ceux et celles qui luttent pour essayer de transformer cette société et de faire en sorte que partout chacun et chacune puisse avoir les mêmes chances. Si demain je suis élu à l’assemblée, je m’engage à être un député actif sur ces questions.

Propos recueillis par Julien Vanhée

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.