La crise touche très durement les jeunes sur le territoire Rhône sud


Lundi, 15 Février, 2010
Logo

MIFIVA, mission Locale implantée dans le Rhône et sympathisante de  notre Fédération, nous éclaire sur la crise économique et nous livre ses effets sur l'emploi des jeunes.

Le contexte économique touche très durement les jeunes suivis au sein des Missions Locales de la Région. La Mission Locale Rhône Sud n’échappe pas à la règle.  La conséquence immédiate est l’augmentation de l’activité de l’accueil et de l’accompagnement des jeunes. 1511 jeunes en suivi en 2009, soit une augmentation de 10% par rapport à 2008.

Certaines entreprises du territoire, faisant partie du réseau de la Mission Locale, ont fermé. Même si pour le moment elles ne sont pas menacées, d'autres préfèrent attendre avant de s’engager dans un projet de recrutement à long terme. A cet égard, on constate une baisse sensible des CDI. Le secteur du travail temporaire est également touché et les offres proposées aux jeunes sont moins fréquentes. Cela a pour conséquence l’arrivée à la Mission Locale de nombreux jeunes qui étaient considérés comme insérés durablement.

Les entrées en emploi  ont connu cependant une baisse moins dramatique que ce que l’on pouvait attendre. (613 en 2009 contre 692 en 2008) grâce notamment à une prospection plus accrue des entreprises, réalisée par les conseillers emploi de la Mission locale, et la mise en place d’un dispositif de recours à l’alternance.

Les entrées en formation financées par la Région restent stables. Celle-ci est devenue, pour beaucoup de jeunes,  « une valeur refuge ». Face à un marché de travail en crise, ils sont nombreux à vouloir profiter de ce moment pour se qualifier.

La mobilisation des pouvoirs publics à travers notamment le « Plan jeunes »et l’implication des élus locaux, sensibilisés à la question de l’emploi des jeunes, permet d’apporter des réponses sur le plan de l’insertion professionnelle. Les Missions Locales sont de plus en plus attendues sur les résultats de l’accès à l’emploi, au détriment de l’accompagnement global qui a fait leur spécificité. Le risque à terme est de devenir un simple guichet de prescription de mesures.     

 

Fatima Gannaz

Directrice

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.